Chargement...

[Plan du site] Vous êtes ici : Accueil» Actualité» Club» Ménez au sommet de son art» Lecture d'une news



Ménez au sommet de son art

Rédigé Le 14 mai 2012, 12h10 par Loic

Jérémy Ménez a été très efficace face à Rennes en offrant une passe décisive sur le premier but parisien et en provoquant un penalty.

Lorsqu’il cède sa place à Sylvain Armand à dix minutes de la fin du match, Jérémy Ménez reçoit une standing ovation du Parc, qui chantera ensuite « Merci Ménez ». Ce vibrant hommage était mérité. Hier soir, l’attaquant international s’est démené comme jamais. Pour son dernier match de la saison (il est suspendu pour le déplacement à Lorient) et sous les yeux de Laurent Blanc, il avait à cœur d’illuminer par son talent cette soirée. Alors que ses statistiques au coup d’envoi avaient déjà de quoi faire des envieux (7 buts, 11 passes décisives cette année en L1), le numéro 7 parisien avait bel et bien l’intention d’améliorer encore ces chiffres et surtout d’entretenir l’espoir de titre.

Et il l’a fait. A la 47e minute de jeu, sur un décalage de Pastore, il fait toute la différence sur le côté gauche et trouve en retrait Nene qui marque. Un but signé des trois Fantastiques donc! La photo est belle.

Impliqué dans les trois buts

Ménez avait déjà donné le ton dès l’entame de match. A la 7e minute de jeu, il s’offre ainsi la première occasion dangereuse. Sur un centre de Nene dans la surface, il se présente devant les cages de Costil mais, aux prises avec Mavinga, il ne parvient pas à frapper. Peu de temps après (11e), toujours grâce au Brésilien, l’ex-Romain se joue d’Apam et arme une frappe tendue du droit qui passe juste à côté. Il est dans tous les bons coups. Juste avant la pause (39e), lancé dans la profondeur, il s’infiltre dans le dos de la défense mais, aux 18 m il est déstabilisé par Théophile-Catherine! L’arbitre, Tony Chapron, laisse le jeu se poursuivre. Ménez enrage. Au micro de Canal +, il dénonce l’attitude irrespectueuse de l’arbitre avant de souligner : « Je crois qu’il n’est pas dedans ».

De retour des vestiaires, il donne donc ce caviar à Nene. Mais il ne s’arrête pas en si bon chemin. A la 57e minute de jeu, il subit une vilaine intervention juste à l’entrée de la surface alors qu’il filait vers le but. La faute est sifflée et Nene transforme ce coup franc. A la 64e, c’est cette fois-ci dans la surface qu’il est fauché, offrant ainsi un penalty à son équipe, tiré aussi par le Brésilien.

L’ex-Romain est donc impliqué dans chacun des trois buts. Et même si Louis Nicollin, s’était dit cette semaine impressionné par Ménez (« Il a un Pastore et un Nene dans chaque jambe »), l’essentiel pour le président de Montpellier était ailleurs hier soir.

Source : Le Parisien

Ménez

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 11 visiteurs en ligne - Remonter