Chargement...

[Plan du site] Vous êtes ici : Accueil» Actualité» Match» Antonetti se méfie du Parc des Princes» Lecture d'une news



Antonetti se méfie du Parc des Princes

Rédigé Le 11 mai 2012, 23h11 par Loic

Frédéric Antonetti, l'entraîneur du Stade Rennais, redoute le match de dimanche au Parc des Princes face au PSG.

Frédéric Antonetti, comment abordez-vous cette rencontre face au PSG ?
On ne dépend pas des autres mais c’est peut être le match le plus difficile de la saison. On a un petit avantage et un gros inconvénient. Le gros inconvénient, c’est de jouer une équipe qui joue le titre. Aujourd’hui, il faut un exploit pour gagner à Paris.

Pensez-vous que vos joueurs en sont capables ?
C’est vrai qu’on est un petit peu émoussé. Mais sur un match, tout reste possible.

Paris est sous pression. Est-ce bénéfique pour vous ?
La pression est sur tout le monde. A part Evian, Marseille et Nancy, il y a très peu d’équipes qui ne sont pas concernées. Même celles qui ont 38 ou 39 points ne sont pas à l’abri d’une mésaventure. Il y a quatre équipes pour une place en Ligue Europa : Bordeaux, Toulouse, Saint-Étienne et nous. Et en haut, il y a trois équipes pour un titre. Il reste deux journées pleines de suspense. Ce n’est pas plus mal.

Que devez-vous mettre en œuvre pour battre Paris ?
Il va nous falloir beaucoup de concentration et d’application. Dans un stade plein, ça va être un contexte très compliqué. C’est un contexte très compliqué et c’est une expérience pour les joueurs. Il y en a qui n’ont pas connu le Parc de Princes. Il va falloir être présent mentalement. J’ai vu le penalty sifflé par M.Ennjimi contre Saint-Etienne. C’est certainement l’équipe la plus technique du championnat. Le trio Ménez-Pastore-Nenê, c’est ce qui se fait de mieux au niveau technique. J’espère que l’arbitre saura résister à toute la pression qu’il y aura autour.

« La défaite contre Quevilly nous a fait très mal »

Combien de points va-t-il vous falloir ?
Tout est possible. On aura peut-être besoin de zéro point si tout le monde perd. C’est très compliqué comme situation. C’est pour ça que j’ai parlé de suspense. Quatre équipes pour une place : c’est assez rare.

Les joueurs arrivent-ils à être stimulés même en jouant la quatrième place ?
C’est vous qui avez parlé des trois premières places. Je sais ce que j’ai dit en début de saison quand on m’a demandé nos objectifs. J’ai dit on veut être présent et s’il y a une équipe qui ne l’est pas, on veut prendre sa place. J’ai toujours dit la même chose. Quand on est à un point du troisième et qu’on peut jouer les trois premières places, on ne va pas dire non mais on est toujours dans nos objectifs. La défaite contre Quevilly nous a fait très mal. Je comprends la déception des gens quand ils disent que Rennes n’arrive pas à conclure sur quelque chose de positif. Mais ce que je comprends moins, ce sont les analyses. Je les trouve trop excessives parfois. On me dit souvent que Montpellier est premier. Ils font une saison super et il faut les féliciter. Mais l’année dernière, ils étaient quatorzièmes. Et si nous on est quatorzième, qu’est ce qu’il se passe ?

Si vous êtes champion l’année d’après, tout le monde sera heureux…
On est tout le temps dans le deuxième chapeau alors que ça change tout le temps. On n’arrive pas à rentrer dans le premier chapeau. Il nous faut peut-être un peu plus de temps. Mais les gens sont très impatients. Comme les joueurs qui ne jouent pas. C’est le même style.

Source : Foot365

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 13 visiteurs en ligne - Remonter