Chargement...

[Plan du site] Vous êtes ici : Accueil» Actualité» Club» Déjà sous le charme de Thiago Motta» Lecture d'une news



Déjà sous le charme de Thiago Motta

Rédigé Le 05 fevrier 2012, 16h57 par Loic

Thiago Motta est déjà le premier Parisien. Au moins sur la fiche de statistiques. L’ex-Milanais est celui qui a disputé, hier soir, le plus de ballons dans le match (98). Et il est aussi celui qui en a gagné le plus (20). La première de l’Italo-Brésilien est donc réussie.

Certes, derrière le froid réalisme des chiffres, il y a aussi quelques incompréhensions avec les autres milieux. Et un manque de rythme sur la fin. « Mais je ne veux retenir que la victoire, sourit Motta. Il n’y a que cela qui compte. Pour le reste, avec l’aide de l’équipe, j’essaierai de m’améliorer. Carlo Ancelotti ne m’a pas trop parlé en particulier. Il nous a simplement demandé à moi, Momo (Sissoko) et Bodmer de travailler notre relation. Tout n’a pas été parfait de ce côté-là ». Aujourd’hui, Motta ne regardera pas le match de l’Inter Milan, son ex-équipe, face à l’AS Roma. « Désolé, mais j’ai ma famille qui arrive et je ressens la fatigue de ce premier match », s’amuse-t-il.

« C’est quelqu’un de serein »

Elégant, intelligent, très à l’aise avec le ballon, le charme agit déjà. Ses nouveaux coéquipiers sont eux aussi impressionnés. « Je le connais déjà pour l’avoir rencontré en Italie, explique Jérémy Ménez. Ce qu’il fait n’est pas une surprise pour moi. Certes, c’est toujours difficile d’être bon dans un premier match, mais il ne s’en est pas mal sorti. C’est quelqu’un de serein et dont on comprend qu’il est expérimenté. Je suis sûr qu’il s’intégrera très bien ».

Leonardo, le directeur sportif, est ravi de la prestation de Motta. « Je l’ai trouvé très bien, lâche-t-il. Il est là depuis trois jours et, sur un terrain pas évident, il a quand même montré des jolies choses dans ses passes. C’est costaud. » Mamadou Sakho, le capitaine parisien, ne dit pas autre chose. « C’est un joueur important dans notre jeu, surtout dans ce système-là, note-t-il. Il a une aisance technique qui est évidente. Il va monter en puissance. Il est fort. Je crois que je ne suis pas le seul à l’avoir vu ! ».

Jérémy Ménez, furieux d’avoir été averti en fin de match, est allé s’expliquer dans le vestiaire de l’arbitre, M. Ennjimi, à l’issue de la rencontre. « Je pousse le ballon d’un mètre et il me donne un carton juste avant de siffler la fin, peste-t-il. Ce n’est pas logique ».

Source : Le Parisien

Thiago Motta

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 38 visiteurs en ligne - Remonter