Chargement...

[Plan du site] Vous êtes ici : Accueil» Actualité» Transferts» Tevez se la coule douce» Lecture d'une news



Tevez se la coule douce

Rédigé Le 18 janvier 2012, 12h13 par Loic

Alors que toute l’Europe du football se passionne pour son transfert, Carlos Tevez poursuit de paisibles vacances qu’il a commencées depuis… quatre mois !

En conflit ouvert avec l’entraîneur de Manchester City, l’Argentin a quitté l’Angleterre lors de la trêve internationale du mois d’octobre. Depuis, il n’a plus remis les pieds en Europe et n’a pas rechaussé les crampons. Même pour rigoler. Régulièrement pris en photo à la plage, son allure est toujours celle d’un athlète affûté. En prévision d’un retour en Europe qu’il sait inéluctable, l’attaquant a suivi les conseils d’un préparateur physique. Psychologiquement, c’est une tout autre histoire. A-t-il encore la motivation pour affronter un nouvel exil ?

A Manchester, Carlos Tevez disait souffrir régulièrement du mal du pays et de l’éloignement de sa famille. Entre deux coups de blues, l’ex-buteur de United puis de City embrasait toutes les pelouses d’Europe. Dans le même temps, sa compagne et ses deux petites filles, Katia et Florencia, vivaient, elles, en Argentine, dans le repaire doré de Mar del Plata, non loin de Buenos Aires, au bord de l’océan Atlantique.

Loin des yeux, loin du cœur ? En début d’année dernière, Carlitos s’affichait en compagnie d’une jeune bimbo de la télévision argentine. Cet amour sans lendemain n’est aujourd’hui qu’un énième épisode de la saga Tevez. L’Apache a profité de son interruption de carrière pour retisser des liens solides avec Vanessa, la maman de ses filles. Le week-end dernier, ils ont été vus ensemble bras dessus bras dessous à la plage puis dans un grand festival de musique populaire à Mar del Plata. « Tout va parfaitement bien dans mon couple, il ne faut pas croire toutes les choses qui peuvent se dire sur nous », a assuré la star.

Pendant ses interminables vacances, Tevez s’est adonné avec assiduité au golf, sa grande passion, multipliant les parcours avec ses copains musiciens. Chanteur dans un groupe de musique populaire, il n’a pas oublié de mener une vie de bamboche, rythmée par les concerts et les apparitions publiques. Profitant au maximum de l’été austral, Carlos Tevez, l’enfant de Puerto Apache, l’un des quartiers les plus déshérités de Buenos Aires, rêve sans doute d’étirer le plus longtemps possible ses vacances et son retour aux sources. Le footballeur, lui, sait que le répit n’est plus que de courte durée. Fin janvier, le mercato se termine. Sa carrière, elle, doit rebondir.

Source : Le Parisien

Tevez

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 26 visiteurs en ligne - Remonter