Chargement...

[Plan du site] Vous êtes ici : Accueil» Actualité» Club» Alonzo : "Kombouaré ? Un non-sens"» Lecture d'une news



Alonzo : "Kombouaré ? Un non-sens"

Rédigé Le 23 decembre 2011, 16h01 par Loic

Jérôme Alonzo s'est déclaré déçu du sort réservé à Antoine Kombouaré mais ne veut pas encore accabler Leonardo. Pour lui, les dirigeants qataris, et même Javier Pastore, pourraient être responsables de l'éviction du Kanak.

Jérôme Alonzo, quelles sont vos premières impressions sur le licenciement d'Antoine Kombouaré ?
J'ai failli tomber de ma chaise. Mercredi à Saint-Etienne, on a assisté à un des matchs les plus aboutis du PSG de ce début de saison. Je suis étonné, déçu, frustré, en colère… J'en veux un peu à la terre entière aujourd'hui, même si je sais très bien que le monde du football est impitoyable et que dans un mois, on aura oublié. Aujourd'hui, je suis très déçu pour Antoine parce que je pense que depuis le mois d'août, il a fait un travail extraordinaire avec beaucoup de pression. En regardant l'attitude de Pastore et celle de Leonardo après le match, je pense que certaines personnes étaient au courant.

Pour vous, c'est clairement une décision de Leonardo ?
Oui, je ne pense pas que ce soit celle d'Antoine... Mais ça ne vient pas forcément de Leonardo. Ça vient peut-être aussi d'au-dessus. J’attends de décocher ma flèche sur la bonne personne. Parce que oui, aujourd'hui, je suis en colère. Mais pas en tant que journaliste ou d'ancien joueur : en tant que supporter du PSG. Cette colère ne doit pas être dirigée sur n'importe qui. Elle peut aussi bien être dirigée sur Pastore parce que vu l'attitude qu'il a depuis trois semaines, on pourrait considérer qu'il l'a fait à l'envers à Antoine aussi. Leonardo est la victime idéale mais je ne me précipiterai pas non plus. Maintenant, il y a peut-être aussi le patron de Leonardo qui trouve qu'Antoine n'est pas assez joli, beau, clinquant, bling-bling pour ce PSG-là. Si il y a un coupable, ça me semble trop facile de ne désigner que Leonardo pour l'instant. Et je le redis, ce qui me désole, c'est que dans un mois, tout le monde aura oublié et qu'on aura tous repris le cours de nos vies. Sauf Antoine et ça, ça me dérange vraiment.

On se souvient du licenciement de Laurent Fournier, licencié alors qu’il n’était qu’à un point de la deuxième place...
Justement, c'est créer des problèmes oú il n'y en a pas. Honnêtement, je ne défends pas Antoine Kombouaré outre mesure. Ce n'est pas un ami intime. C'est quelqu'un que j'apprécie énormément mais je n'ai rien à vendre (sic). Mais il a un objectif, c'est amené le club au titre. Il est champion d'automne, premier à la trêve avec trois points d'avance et avec un projet de jeu qui se met en place. Hier, je vois un très bon Paris à Saint-Etienne. Je vois des joueurs qui font corps pour leur coach, à part un. Alors oui, c'est se créer des problèmes oú il n'y en a pas et au-delà de ça, se créer des problèmes quand tout va bien et quand une ville est derrière son club. Quand tout va bien finalement. Même la crise de novembre, parce qu'il y a eu une crise, a été gérée de manière admirable par les joueurs et par Antoine. Et Paris est toujours vivant et toujours premier. Donc oui, aujourd'hui, je suis déçu. En période de fêtes, c'est vraiment un sale coup pour Antoine.

La défaite à Marseille, l'élimination en Ligue Europa ou tout simplement le manque de prestige de Kombouaré ont-ils poussé les dirigeants parisiens à le limoger ?
Vous savez, quand on veut tuer son chien, on dit qu'il a la rage. On peut tout trouver. On peut aussi dire qu'Antoine a eu une grippe la semaine dernière et qu’il n’est pas sûr de passer l'hiver à ce moment-là. On peut aussi dire qu'il a pas assez de charisme, qu'il a perdu un match amical cet été… On peut tout dire ! Moi, si on me dit que c'est parce qu'il a perdu le Clasico, je vous dit que c'est une hérésie parce oui, Marseille a fait un super match et Paris un mauvais. Il n'y a pas de débat là-dessus. Mais le propre des grands clubs, c'est aussi de perdre des matchs. Tu n'es jamais invaincu sur une saison, ça n'arrive pas. A la limite, tu vires Antoine après le Clasico, le lendemain. Tu as perdu à Marseille, tu tranches dans le vif. Mais à partir du moment oú tu le laisses jusqu'à la trêve hivernale et qu'il finit premier avec trois points d'avance... Là, c'est un non-sens. Mais ce n'est que mon avis.

Quel devra être le profil du futur entraîneur parisien ?
Franchement, je m'en fous. Le profil, on l'avait. Déjà, on va avoir un mec qui ne va pas parler la langue. Première difficulté. Tu as deux mecs qui parlent italien dans l'équipe contre 24 ou 25 qui parle français. Vous imaginez les réunions d'avant match avec un interprète... Donc tout va bien et on va dans un délire. Enfin, je suis déçu. Je reste évidemment supporter du PSG. J'espère que Paris finira champion mais à mon sens, Paris a moins de chance de finir champion maintenant qu'hier.

Source : Football365

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 23 visiteurs en ligne - Remonter