Chargement...

[Plan du site] Vous êtes ici : Accueil» Actualité» UEFA» Kombouaré : « Gagner absolument »» Lecture d'une news



Kombouaré : « Gagner absolument »

Rédigé Le 13 decembre 2011, 21h54 par Loic

Le coach du PSG se veut optimiste et n'envisage pas une élimination du PSG en Ligue Europa. Le Kanak attend une victoire de son équipe et espère que le destin fera le reste.

Antoine Kombouaré, avez-vous le sentiment après la victoire à Sochaux que votre équipe est en progrès ?
Forcément qu’on est en nets progrès car, avant de gagner à Sochaux (0-1), nous avions déjà gagné contre Auxerre (3-2). Après trois défaites, nous restons maintenant sur deux victoires, donc nous sommes mieux. Nous avons retrouvé une certaine confiance et c’est beaucoup mieux mentalement, mais trois grosses échéances nous attendent, avec Bilbao, Lille et Saint-Etienne. C’est bien d’aborder ces matchs-là avec un peu plus de confiance.

Que ressentez-vous à la veille de ce match ultra-décisif pour la survie du PSG dans cette Ligue Europa ?
La Coupe d’Europe fait toujours partie de nos objectifs, car nous sommes toujours en course. Nous n’avons plus notre destin entre les mains, mais l’objectif reste de gagner et d’attendre le petit coup de pouce. Mais jusqu’à preuve du contraire, nous pouvons toujours nous qualifier.

Comment jugez-vous la forme du moment de l’Athletic Bilbao ?
Tout d’abord, Bilbao est une équipe en forme, les résultats le prouvent, puisqu’ils n’ont connu qu’une seule défaite sur leurs seize derniers matchs, avec des résultats face au Barça et au Real Madrid. Aujourd’hui, l’équipe est à sa place, je savais que ce n’était pas le cas au match aller. Nous n’avions pas sous-estimé cette équipe. Nous avions le sentiment d’être prêts et, finalement, nous étions passés au travers. Nous savions que cette équipe avait un énorme potentiel. C’est une équipe redoutable, elle est neuvième de son championnat, donc je m’attends encore à un match compliqué demain (mercredi).

Milan Bisevac est-il aujourd’hui à vos yeux le complément idéal à Mamadou Sakho en charnière centrale ?
Comme je l’ai dit avant Sochaux, j’étais toujours à la recherche de la meilleure formule. Ce n’est pas simplement grâce à Bisevac, mais à tous que nous avons acquis un bon résultat là-bas. Il faut confirmer cette victoire. Il y a beaucoup de concurrence à ce poste, c’est bien.

« Les deux buts encaissés à Salzbourg nous font mal »

Allez-vous reconduire l’équipe qui vient de signer deux victoires de suite plutôt que de faire tourner, comme vous en avez l’habitude en Ligue Europa ?
Tout est possible. Il n’y a pas une équipe qui joue en championnat et une autre en Ligue Europa, surtout pas. Le calendrier est ultra-chargé, avec quatre matchs en douze jours. L’idée est d’aligner la meilleure équipe et, pour aligner la meilleure équipe, je sais que les joueurs ne peuvent pas jouer ces quatre matchs avec le meilleur rendement. Donc à moi de faire les meilleurs choix pour que cette équipe me donne raison.

L’entraîneur de Bilbao a annoncé qu’il laisserait six ou sept joueurs titulaires sur le banc. Est-ce que cela peut faire les affaires du PSG ?
Peu importe ce que fait Bielsa (ndlr : l’entraîneur de l’Athletic Bilbao), il faut qu’on gagne demain. Ce sont des remplaçants, donc des joueurs professionnels qu’il faut respecter. Peu importe les joueurs qui vont jouer, il faut gagner.

Comme expliquez-vous ce changement de niveau en Coupe d’Europe d’une saison à l’autre ?
Il y a plusieurs raisons. L’effectif a vu beaucoup de joueurs arriver, il y a eu aussi des blessés et il a fallu à chaque fois trouver la meilleure équipe. Ces mauvais résultats ont aussi mal lancé notre compétition dès le départ. Les compétitions se suivent mais nous n’avons pas toujours le même rendement, avec des effectifs qu’il faut renouveler. Nous avons fait de bons matchs, mais n’avons pas été toujours assez efficaces. Les deux buts encaissés à Salzbourg nous font mal, car avec un seul but encaissé là-bas, nous aurions toujours notre destin en main aujourd’hui.

Quel est le match le plus important de la semaine pour le PSG ?
On voit que vous ne me connaissez pas, car le match le plus important c’est celui de demain. Chaque jour suffit à sa peine et il faut gagner demain pour pouvoir préparer le match de dimanche, contre Lille, dans les meilleures conditions.

« Je compte sur Guillaume Hoarau »

Ne craignez-vous pas que vos joueurs aient déjà la tête au match de dimanche ?
Ils ne peuvent pas, car depuis Sochaux, tout est conditionné pour que l’on soit prêt pour le match de demain. Demain, vous allez voir la meilleure équipe sur le terrain avec pour seul objectif d’aller chercher la victoire. Nous avons envie de continuer notre route dans cette compétition, donc nous allons d’abord gagner pour nous, et après on verra si on passe.

Il s’agit d’un rendez-vous particulier puisque le PSG peut dire adieu demain à l’un de ses gros objectifs de la saison. Comment abordez-vous cet événement ?
Quand on prépare un match ou une compétition, on le ou la prépare toujours avec l’idée de le gagner ou d’aller le plus loin possible. Donc nous abordons ce match avec les ingrédients habituels pour sortir un grand match, mais tout à fait normalement et avec beaucoup de sérénité.

Guillaume Hoarau effectue son grand retour dans le groupe. Y a-t-il des chances qu’il joue mercredi ?
Si c’est pour vous une surprise, ça ne l’est pas pour moi. Il a beaucoup bossé et s’il est dans le groupe, c’est que je pense pouvoir faire appel à lui. Je compte sur lui demain et c’est une option supplémentaire qui m’est proposée avec son retour dans le groupe.

Ce match est-il le plus important de la saison pour le PSG ?
Oui, car c’est le match qui vient. Dimanche et mercredi nous attendent aussi des matchs très importants. Maintenant, le match le plus important est toujours celui qui vient, donc celui de demain.

Source : Football365

Kombouaré

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 23 visiteurs en ligne - Remonter