Chargement...

[Plan du site] Vous êtes ici : Accueil» Actualité» Match» Kombouaré : «Le chemin est encore long»» Lecture d'une news



Kombouaré : «Le chemin est encore long»

Rédigé Le 10 decembre 2011, 23h15 par Loic

L'entraîneur du PSG Antoine Kombouaré est revenu sur la victoire contre Sochaux (1-0) avant de se projeter sur les prochains matches du club de la Capitale.

Est-ce la victoire qu'il fallait pour se rassurer?
Se rassurer non, mais ça nous fait d'abord plaisir, énormément plaisir. Cela faisait longtemps qu'on n'avait pas pris de but et que Gameiro n'avait pas marqué. Cela confirme notre belle victoire acquise contre Auxerre. On aurait pu se mettre à l'abri un peu plus tôt, ce n'est pas faute d'avoir essayé mais les attaquants se sont bien investis dans la récupération et ils ont laissé un peu de plumes. On a eu beaucoup d'occasions, mais au foot le plus dur c'est de marquer. On a tenu le résultat et surtout, surtout, j'ai beaucoup aimé toutes nos intentions collectives. Il y a eu du jeu collectif entre Nene, Pastore, Gameiro et Menez, j'ai vu des choses intéressantes. Mais il faut aller au bout. C'est la construction d'une équipe, mais il faut du temps.

Avez-vous le sentiment qu'avec ce second succès consécutif, la période difficile traversée ces derniers temps s'éloigne pour de bon?
Non, il faut aller jusqu'à la trêve. Il nous reste encore trois matches, avec Bilbao mercredi puis réception de Lille et le déplacement à Valenciennes. Il faut constamment se remettre en question, faire ce qu'il faut pour arracher la victoire. Cette victoire est intéressante car il fallait rester concentré jusqu'au bout, être solide, même si Sochaux n'a pas eu beaucoup d'occasions. Ce que font les autres, c'est le cadet de mes soucis. Le chemin est encore très, très long, et semé d'embuches. On vit une période difficile mais si on est capable de relever de la tête, on sera très, très fort. L'important était de gagner pour repartir de l'avant, accumuler de la confiance. Et au niveau de la récupération, ça aide beaucoup. Le matin, on se lève moins fatigué, les coups, on les ressent moins.

Un mot sur le but de Gameiro, qui n'avait plus marqué depuis le 16 octobre dernier?
Je lui ai toujours maintenu ma confiance. Je lui ai dit de persévérer dans le travail, dans les courses, d'aller toujours de l'avant dans ses courses, de s'appuyer sur ses points fort, sa vitesse, son efficacité. Il a été payé, il a été récompensé de ses efforts. Les matches se suivent mais ne ressemblent pas. Il fait toujours de bons appels mais n'avait pas l'efficacité. Peut-être que lui était moins bien et perdait la confiance, mais il a continué de bosser très dur.

Source : France Football

Kombouaré

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 12 visiteurs en ligne - Remonter