Chargement...


Margotton : «OM - PSG, ça peut virer au violent»

Rédigé Le 27 novembre 2011, 11h33 par Loic

Comme tous les dimanches, Grégoire Margotton sera, ce soir, la voix de Canal Plus pour le clasico entre l'OM et le Paris Saint-Germain (21h00). Pour le commentateur numéro un de la chaîne cryptée, ce match à haute tension « peut avoir de sérieuses conséquences » pour l'une ou l'autre équipe. Entretien.

Grégoire, comment se prépare-t-on à commenter le clasico OM-PSG ?
Je n'attends pas ce match avec impatience du tout. Ça reste une rencontre particulière évidemment, mais je la commente de la même manière qu'une autre. Je recevrais peut-être plus de sms pendant la rencontre. Sur place, on va voir des gens tendus. Je ne m'attends pas à des sourires. L'OM doit vraiment gagner ce match et se remettre à gagner.

Justement, quel regard portez-vous sur le parcours des deux équipes cette saison ?
Le PSG est dans une situation de leader, ce n'est pas arrivé depuis des années. Les deux équipes viennent de perdre et sont blessées à des degrés divers. Ce clasico va avoir un goût très particulier. Il peut tout se passer. Une victoire de l'un ou de l'autre peut avoir de grosses conséquences. Forcément.

Par rapport à une rencontre «normale», quelles seront les différences ?
Ce qui change, c'est que tout Canal est mobilisé. A l'image du clasico Real-Barça qui aura lieu dans quelques jours (le samedi 2 décembre, à 22 heures). Il y a également deux ou trois caméras supplémentaires. Deux journalistes, Olivier Tallaron et Messaoud Benterki, seront là en plus, chargés d'obtenir quelques infos. Après, pour les équipes techniques, il y a plus de 100 personnes. Heureusement d'ailleurs qu'elles sont là. Avec les nouveaux travaux, le Vélodrome est également beaucoup plus difficile à filmer. Mais on va faire ce qu'il faut pour que l'absence de spectateurs dans la tribune ne se voit pas trop.

« Dugarry a l'habitude d'être insulté »

Est-ce plus facile de travailler avec l'Olympique de Marseille ou avec le Paris Saint-Germain ?
C'est aussi difficile avec l'un qu'avec l'autre. Je vais tenter de passer quelques coups de fil pour avoir des infos quand même, mais ces deux institutions, que sont l'OM et le PSG, sont beaucoup plus fermées qu'avant. Le club de la capitale, encore plus cette saison.

Avec votre consultant, Christophe Dugarry, vous allez les avoir les infos, non ?
Ce n'est pas avec Christophe que je vais trouver des infos. Ce n'est pas sa manière de faire.

En tant qu'ancien Marseillais, il doit connaître du monde quand même.
Vous savez, à chaque fois qu'on commente, les gens le voient comme quelqu'un qui un coup vient de Bordeaux, de Marseille ou de Canal. La semaine dernière, au Parc des Princes, Duga a été insulté. Il a l'habitude.

Les journalistes de votre rédaction sont plutôt supporters des Parisiens ou des Marseillais ?
Dans la rédaction, il n'y a pas beaucoup de supporters avérés. On est très dispatchés. C'est ce qui fait notre force.

Un petit pronostic pour ce match quand même ?
Un match nul arrangerait tout le monde, je crois. Ça soulagerait notamment l'OM. Après, sur le terrain, ça peut virer au violent. J'espère qu'on ne sombrera pas là-dedans avec les insultes. J'ai un tout petit peu peur. L'arbitre, Monsieur Jaffredo, va être important. C'est son premier match sur Canal à 21 heures. J'espère que ça va aller. Le premier quart d'heure va être déterminant.

Source : France Foot

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 26 visiteurs en ligne - Remonter