Chargement...

[Plan du site] Vous êtes ici : Accueil» Actualité» Notes» Bdx-PSG : Les notes» Lecture d'une news



Bdx-PSG : Les notes

Rédigé Le 07 novembre 2011, 15h18 par Loic

Salvatore SIRIGU (6)
Battu sur une tête de Gouffran impossible à aller chercher (13eme), il a réussi l’arrêt du match un peu plus tard sur une frappe de Plasil qui filait dans sa lucarne droite (35eme) et a repoussé en fin de match un coup-franc tendu de Ben Khalfallah (73eme).

Marcos CEARA (4)
En première mi-temps, il a connu de grosses difficultés sur les dédoublements des deux latéraux bordelais sur le côté gauche et sur chacune des accélérations de Trémoulinas. Le soutien à tour de rôle de Ménez et Nenê en seconde mi-temps lui a permis de ne pas revivre le même calvaire. Il en a même profité pour créer régulièrement le surnombre devant.

Zoumana CAMARA (7)
Si l’ancien joueur de l’Inter Milan continue d’enchaîner les prestations de cette qualité, Diego Lugano, et même Milan Bisevac, ont beaucoup de souci à se faire. Défendant avec beaucoup de lucidité et d’intelligence, « Papus » a fait régner l’ordre.

Mamadou SAKHO (5)
Il est passé quelques fois au travers mais a lui aussi défendu avec beaucoup d’à-propos dimanche soir. Parfois à la limite de la rupture, il n’a cependant jamais cédé, même s’il a été averti en fin de match (72eme) après avoir été tout près de marquer contre son camp.

Siaka TIENE (4)
Un match compliqué pour l’international ivoirien, battu dans les airs sur le but de Gouffran et qui a souffert en permanence en première mi-temps face à l’activité de Ben Khalfallah. A l’image de son équipe, il a resserré les rangs en seconde mi-temps.

Mohamed SISSOKO (7)
Freiné d’entrée par un carton jaune pour un tacle en retard sur Plasil (5eme), il n’a pas toujours pu défendre comme il l’aurait souhaité. Mais cela ne s’est jamais fait sentir, le solide milieu de terrain parisien confirmant sa montée en puissance sur les derniers matchs. Après avoir marqué son premier but de la saison sur un coup de tête magistral dans la lucarne opposé, le Malien a démontré tout son talent ballon au pied, alliant la puissance à la récupération et la technique dans l’orientation du jeu. Un gros match une fois de plus de la part de l’ancien joueur de la Juve.
Remplacé par Sylvain ARMAND (88eme)

Mathieu BODMER (5)
Avec le retour imminent de Blaise Matuidi, le milieu de terrain polyvalent passé par Lille et Lyon joue probablement ses derniers matchs de championnat comme titulaire. Dimanche, il a été l’un des joueurs parisiens qui a touché le plus de ballons. Pourtant, il n’a pas vraiment pesé sur le jeu de son équipe, connaissant même pas mal de problèmes en première mi-temps face au pressing adverse.

NENÊ (3)
Cherchant beaucoup trop souvent à faire la différence seul, le Brésilien s’est empalé en permanence sur les défenseurs bordelais. Uniquement à son avantage sur une belle frappe repoussée par Carrasso (35eme), l’ancien Monégasque a déjoué offensivement. Il s’est en revanche illustré défensivement en seconde mi-temps en aidant Ceara à museler Trémoulinas.
Remplacé par Jean-Christophe BAHEBECK (79eme)

Jérémy MENEZ (3)
A l’instar de Nenê, il n’a jamais réussi à prendre le dessus sur la défense bordelaise. Oubliant trop souvent de lever la tête et ne pensant pas toujours à trouver ses coéquipiers, Gameiro en premier lieu, le n°7 parisien n’a pas vraiment rendu service à son équipe. Comme Nenê, il s’est employé dès le retour des vestiaires à bloquer la route à Trémoulinas, mais cela ne suffit pas à racheter son match très décevant.
Remplacé par Christophe JALLET (79eme)

Javier PASTORE (2)
Après une première mi-temps médiocre durant laquelle il a manqué beaucoup de gestes faciles et s’est souvent retrouvé à l’opposé du jeu, il a montré un léger mieux après la pause. Mais sans jamais parvenir à convaincre ni même à donner l’impression d’avoir envie de se battre pour son équipe. Dans un mauvais soir, il a même été averti pour un carton jaune reçu suite à un geste provocateur.

Kevin GAMEIRO (3)
Jamais servi dans de bonnes conditions, l’ancien meilleur buteur de Lorient pouvait difficilement réussir un bon match. Peu de ballons, aucune occasion et un marquage serré des Bordelais, Gameiro a terminé le match très énervé. Et il ne s’en est pas caché auprès de ses coéquipiers, leur faisant souvent comprendre qu’il n’appréciait pas leurs choix.

Source : Football365

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 5 visiteurs en ligne - Remonter