Chargement...

[Plan du site] Vous êtes ici : Accueil» Actualité» Match» Lugano : «Comme une première finale»» Lecture d'une news



Lugano : «Comme une première finale»

Rédigé Le 02 octobre 2011, 17h00 par Loic

Diego Lugano n’a pas eu le temps de chômer. Arrivé à Paris fin août, à court de préparation, le capitaine de l’équipe d’Uruguay (30 ans) a déjà disputé 5 matchs. S’il ne s’est pas encore imposé comme le leader de la défense parisienne, ce n’est sans doute qu’une question de temps. Avant le premier grand choc de la saison, il livre ses impressions et ne craint pas d’affirmer que le PSG vise le titre.

Que représente pour vous la venue de l’Olympique lyonnais ?
C’est un clasico, comme une première finale entre les deux favoris au championnat. C’est donc un match qui pèse un peu plus que trois points, le genre de rendez-vous dont on se souviendra en fin de saison.

Comment préparer au mieux une telle rencontre avec seulement trois jours de récupération ?
C’est un défi mental et physique. Il a fallu très vite effacer la déception de la défaite à Bilbao (2-0) et se tourner tout de suite vers ce rendez-vous. Entre le retour de Bilbao et le match d’aujourd’hui, chaque minute et chaque détail comptent. Vendredi, je suis arrivé chez moi à 4 heures du matin et je n’ai trouvé le sommeil que vers 5 heures et demie. J’ai essayé de dormir le plus possible, bien manger et bien récupérer. Sinon pour réparer le corps, il n’y a rien de mieux que les bains d’eau glacée, cela fait beaucoup de bien aux muscles.

Dans ce contexte, un match nul face à Lyon serait-il un bon résultat ?
Absolument pas. Une équipe qui veut être championne de France comme le PSG ne peut pas avoir cette mentalité. Faire un nul à domicile, c’est un mauvais résultat.

L’objectif, c’est donc le titre de champion dès cette année ?
Et pourquoi pas ? Je sais qu’à Paris les gens n’ont plus l’habitude de voir leur équipe championne de France. Le dernier titre remonte à tellement longtemps… Mais justement, on sent que l’attente est très grande et cela doit nous pousser à donner le maximum. Donc, oui, je le redis, l’objectif, c’est d’être champion.

Le PSG a-t-il déjà une grande équipe ?
Je pense que notre potentiel est très grand. Il y a vraiment beaucoup de talents dans cette équipe.

Mais cela ne suffit pas toujours à masquer certaines insuffisances…
On a des points faibles, c’est vrai. Mais je crois qu’il s’agit d’une question de temps. Neuf recrues sont arrivées cet été. Nous sommes encore en phase d’adaptation. Cela explique peut-être que nous mettions toujours un peu de temps avant de bien rentrer dans nos matchs.

Comment vous situez-vous dans cette équipe ? Avez-vous l’âme d’un chef ?
Non, ce n’est pas le mot. En fait, je suis un homme qui recherche toujours le compromis. Je fais tout pour que mes coéquipiers aillent dans le même sens. Pour l’instant, je n’arrive pas encore vraiment à exprimer toute ma personnalité à cause de la barrière de la langue. Avec tous ces matchs qui s’enchaînent, je n’ai même pas le temps de prendre des cours de français…D’ailleurs, sur le terrain, cela pose encore des petits problèmes de compréhension.

L’arrivée de David Beckham au PSG serait-elle une bonne idée ?
L’ambition des propriétaires du club est de construire une équipe connue sur le plan international. Il faut que tout le monde sache qui est le PSG, en France et à l’étranger. Donc un joueur comme Beckham peut aider le club à faire parler de lui. Ensuite, je pense que c’est toujours un bon joueur de football, non ?

Source : Le Parisien

Lugano

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 7 visiteurs en ligne - Remonter