Chargement...

[Plan du site] Vous êtes ici : Accueil» Actualité» Notes» Evian-PSG : Les notes» Lecture d'une news



Evian-PSG : Les notes

Rédigé Le 19 septembre 2011, 17h39 par Loic

Sirigu (6) : Sa superbe claquette sur une tête à bout portant d’Angoula (23e) a empêché Paris d’être mené 3-0. Après le repos, il repousse difficilement une frappe de Leroy (58e).
Cearà (5) : Il a mis un temps fou à rentrer dans le match. Têtes mal dosées, interventions trop frileuses, incompréhensions. Il s’est repris en seconde période avec notamment un beau coup franc (80e).
Lugano (5) : Il n’avait aucun automatisme avec Armand et cela s’est vu. Au lieu d’être un barrage infranchissable, l’Uruguayen a été trop souvent dépassé par la vivacité des Haut-Savoyards. Averti (62e).
Armand (4,5) : Après une entame de match sobre et correcte, il est complètement responsable du penalty concédé à la 20e minute. Il aurait même pu coûter un second penalty pour une autre intervention limite (72e).
Tiéné (5) : Evian Thonon ne passant pas trop côté droit, l’Ivoirien n’a pas été inquiété. Il aurait pu se servir de sa relative liberté de mouvement pour épauler ses milieux mais, dans ce domaine, il s’est montré frileux.
Matuidi (5) : Son abattage ne s’est jamais démenti mais, depuis plusieurs rencontres, il est trop esseulé à la récupération des ballons et s’épuise logiquement. Remplacé par Bodmer (73e), qui a égalisé de près (80e).
Chantôme (4,5) : Sa combativité était bien trop brouillonne pour servir à quelque chose. Souvent dépassé, il n’a pas su servir de lien avec ses attaquants.
Ménez (6) : Parfois trop personnel, l’ex-Romain a aussi perdu bêtement quelques ballons. Son bon retour défensif devant sa surface (12e) traduit néanmoins un souci de faire des efforts. En fin de rencontre, ses courses ont fait souffrir les défenseurs locaux.
Pastore (6) : La bijouterie argentine a longtemps gardé le rideau fermé avant de s’ouvrir, d’un coup, en fin de première période. En réduisant le score d’un sublime exploit personnel (43e), il a fait oublier à quel point il s’était montré transparent auparavant. Il s’est heureusement amélioré en seconde période.
Nenê (3) : Un match affreux et à des années-lumière de son véritable niveau. S’il s’est fait remarquer, c’est surtout par ses incalculables pertes de balle. Remplacé par Erding (73e), qui offre l’égalisation à Bodmer (80e).
Gameiro (5) : Longtemps isolé et sevré de passes, l’avant-centre a couru en vain. Sur sa première occasion, il bute sur Andersen (39e), avant de tirer au-dessus (52e). Jallet l’a remplacé (88e).

Source : Le Parisien

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 7 visiteurs en ligne - Remonter