Chargement...

[Plan du site] Vous êtes ici : Accueil» Actualité» Extra» Les nouveaux atouts du PSG» Lecture d'une news



Les nouveaux atouts du PSG

Rédigé Le 20 septembre 2008, 11h33 par julien

Avec une série de cinq matchs sans défaite (un nul contre Sochaux, quatre victoires dont celle de jeudi soir en Turquie), les Parisiens affichent une solidité qui leur a longtemps fait défaut. Et c’est en toute sérénité qu’ils joueront demain à Saint-Etienne pour défendre leur troisième place. Bien sûr, ce n’est pas encore une « grande équipe ».

Mais ce PSG, version 2008-2009, offre déjà plusieurs motifs de satisfaction.

Un état d’esprit conquérant. Depuis le début de saison, l’apport de Claude Makelele et Ludovic Giuly est sans cesse loué. Le PSG n’est plus une équipe traumatisée, il l’a une nouvelle fois prouvé à Kayseri jeudi en s’imposant 2-1 dans les dernières secondes du match de Coupe de l’UEFA. « On voit que le groupe a des ressources mentales, explique Fabrice Pancrate. Ce qui a changé, c’est l’esprit rageur et vainqueur qu’on nous a inculqué. Ça fait toute la différence. » En Turquie, Bourillon, Pancrate, Luyindula et Sankharé, habituellement remplaçants, ont démontré leur totale implication. Personne ne traîne les pieds et chaque joueur, quel que soit son statut, veut participer à l’aventure. « Tout le groupe se sent concerné. La saison dernière, je ne suis pas sûr que certains d’entre nous auraient accepté de se retrouver sur le banc », confie Sylvain Armand. « Tout le monde s’implique et, à l’arrivée, tout le groupe en bénéficie, ajoute Pancrate. Il y a de la joie de vivre au quotidien, c’est essentiel. »

Une vraie défense. Sur le terrain, ce nouvel état d’esprit se traduit par une remarquable solidarité défensive. Lors du dernier mercato, Paris n’a pas renforcé ses lignes arrière. On les croyait fragiles mais, comme toute l’équipe s’est mise à défendre, le PSG est devenu très difficile à surprendre. En outre, Landreau, après avoir touché le fond il y a six mois, revient à son meilleur niveau. Avec deux petits buts encaissés en championnat, le PSG possède la meilleure défense de L 1 avec Lyon.

De multiples solutions sur le banc. En début de saison, on redoutait le manque de profondeur du banc parisien. Jeudi soir, en alignant une équipe bis avec le succès qu’on sait, Paul Le Guen a démontré que plusieurs éléments sont mieux que des remplaçants. L’entraîneur peut faire tourner son équipe sans se mettre trop en danger et devrait faire appel à Pancrate, Luyindula ou Bourillon pour les trois coupes dans lesquelles Paris est en lice. Certains jeunes joueurs, découverts la saison dernière, peuvent passer un réel cap cette saison. Dans le sillage de Sakho et Sankharé, les Boli ou N’Goyi vont sans doute faire parler d’eux.

Une attaque variée. L’an dernier, l’attaque parisienne ne faisait trembler personne. Il suffisait de bloquer le couloir de Rothen et de garder un oeil sur Pauleta et Diané pour paralyser l’équipe. Cette saison, grâce au trio Giuly-Sessegnon-Rothen, les possibilités sont multiples et les adversaires ne savent pas à quoi s’attendre. Beaucoup plus créative, l’attaque parisienne doit cependant gagner en réalisme. Hoarau et Kezman, auteurs de deux buts chacun, doivent se montrer beaucoup plus efficaces. Leur marge de progression au sein du collectif est grande. C’est une autre raison qui pousse à l’optimisme du côté de Paris.

Source: LE PARISIEN

PSG

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 9 visiteurs en ligne - Remonter