Chargement...


Cayzac: "Un signe d’ambition et d’espoir"

Rédigé Le 01 juin 2011, 19h50 par Loic

Ancien Président du PSG et aujourd'hui administrateur du club, Alain Cayzac ne peut que se réjouir de l'arrivée d'un nouvel investisseur, ce qui témoigne de l'ambition du club dans les années à venir.

ALAIN CAYZAC, quel est votre sentiment suite au rachat du PSG par un fonds du Qatar ?
J'accueille cette annonce avec beaucoup de joie, sans aucune retenue. Je n'en pense que du bien sans aucune arrière pensée. C'est une bonne nouvelle pour le PSG. Cette arrivée est pleine de promesses. Ces nouveaux investisseurs sont un signe d'ambition et d'espoir.

Quel est l'objectif des nouveaux propriétaires ?
Remettre le PSG au sommet de la hiérarchie française. Dans un premier temps, il s'agit pour le club de s'installer sur le podium pour jouer la Ligue des Champions chaque année. C'est l'objectif premier des nouveaux propriétaires.

Faut-il s'attendre à un geste fort dès ce mercato estival ?
Le geste fort consisterait à donner les moyens à l'équipe dirigeante actuellement en place de recruter les joueurs déjà ciblés. Antoine Kombouaré, Alain Roche et Robin Leproux savent oú ils vont. Ils ont ciblés 3, 4 joueurs. Je suis persuadé que les nouveaux propriétaires leur donneront les moyens de les faire signer à Paris.

Quel bilan tirez-vous des cinq ans de Colony Capital ?
Je veux leur tirer un grand coup de chapeau. Ils ont injecté dans le club une centaine de million d'euros. Le PSG est désormais un club solide avec d'excellentes fondations et un actif joueur appréciable. Cette vente était prévisible. Lorsqu'un fonds entre dans une entreprise, il reste rarement plus de cinq ans. Le rachat n'est donc pas une surprise.

En tant qu'ancien président et membre historique de la direction du PSG, ne craignez-vous pas que le club de la capitale perde un peu de son âme avec l'arrivée de ce nouvel investisseur ?
Dans un siècle de mondialisation, beaucoup d'entreprises appartiennent à des investisseurs internationaux. Le PSG appartenait à des Américains, il n'est pas question de vendre son âme. Colony a montré qu’ils n’étaient pas des banquiers sauvages. Je ne connais pas les nouveaux investisseurs mais toutes mes informations concordent : ce sont des gens sérieux, responsables, discrets et efficaces. J'ai connu beaucoup d'évolutions à Paris. C'est la vie d'un club, d'une entreprise.

Source : Eurosport

Cayzac

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 13 visiteurs en ligne - Remonter