Chargement...

[Plan du site] Vous êtes ici : Accueil» Actualité» Club» Jallet : «Un rêve qui s’écroule»» Lecture d'une news



Jallet : «Un rêve qui s’écroule»

Rédigé Le 12 mai 2011, 20h43 par Loic

Expulsé face à Nancy, mardi, Christophe Jallet manquera la finale de la Coupe de France face à Lille, samedi. Forcément déçu, l’intéressé a fait part de son dépit dans les colonnes du Parisien. « Ça ira mieux au fil du temps. Mais c’est frustrant. Je n’avais jamais pris de carton rouge de ma vie, confie Jallet. Quand j’ai compris que l’arbitre me sanctionnait, j’ai tout de suite pensé à cette finale que je ne disputerai pas. C’est tout un rêve qui s’écroule. J’étais dépité ».

Le gardien de but du PSG Grégory Coupet a loué le fair-play du latéral parisien. « Je sais qu’il a passé une très mauvaise nuit. A l’entraînement ce matin (hier), il a vomi sa rage dans une grosse séance de musculation. Et ensuite, il a frappé comme un malade devant le but pour se passer les nerfs. Franchement, ce carton rouge est disproportionné, surtout quand on connaît le fair-play du joueur ».

Le joueur avoue s’être repassé 500 fois l’action dans sa tête. Selon lui, même si c’est involontaire, le penalty est justifié, mais en aucun cas le carton rouge. « Je me suis déjà repassé l’action 500 fois dans ma tête, indique-t-il. Je vois Feret sur mon côté gauche, donc déjà j’essaie d’enlever mon bras pour ne pas le pousser et ensuite il me rentre dedans. On ne peut pas dire que j’ai tendu le pied pour le faire tomber. C’était complètement involontaire. A vitesse réelle, je peux comprendre le penalty, mais pas le rouge. L’arbitre a pris sa décision un peu rapidement car je n’avais pas l’intention de faire mal ».

Et malgré les démarches entreprises par le club pour le « réhabiliter », Christophe Jallet ne se fait guère d’illusion. « Il y a très, très peu d’espoirs car ils (NDLR : les membres de la commission de discipline) ne sont jamais revenus sur une décision comme ça, regrette-t-il. Même si l’arbitre a pu se tromper ou que son jugement a été un peu rapide, je ne suis pas le premier à qui ça arrive ».

C’est donc des tribunes qu’il suivra la rencontre. Mais il pourra d’ores et déjà compter sur le soutien sans faille de ses coéquipiers. « Dans le vestiaire à la mi-temps du match, on s’est tous précipités vers lui pour lui dire qu’on était à ses côtés, raconte Siaka Tiéné. Il souffre et on va essayer de lui rapporter la coupe pour le consoler ». « On est tous très déçus, ajoute Guillaume Hoarau. Mais ça donne une source de motivation supplémentaire pour remporter cette finale ».

Jallet

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 15 visiteurs en ligne - Remonter