Chargement...

[Plan du site] Vous êtes ici : Accueil» Actualité» CDF» Hoarau : «C’est incontestable»» Lecture d'une news



Hoarau : «C’est incontestable»

Rédigé Le 21 avril 2011, 18h06 par Loic

Auteur du troisième but parisien de la soirée, Guillaume Hoarau se réjouit de la qualification pour la finale de la Coupe de France. « C’est une belle performance » de se qualifier deux années de suite, a admis l’attaquant du Paris SG dans les colonnes du Parisien de ce jeudi.

« Cela fait deux finales. C’est donc une belle performance et ça fera une belle affiche pour les supporteurs. Mais dans le vestiaire, on s’est dit qu’il y avait encore le temps pour y penser. Maintenant, retournons au championnat car un gros match nous attend dimanche à Brest. Concernant cette demi-finale, nous l’avons abordée comme il fallait en marquant assez vite et en gérant bien notre avance. Et même quand Angers a marqué, nous avons réussi à refaire le break derrière. C’était parfait. Cette qualification me semble incontestable », a admis le Réunionnais du PSG à l’issue de la rencontre.

En manque de confiance depuis quelques semaines, Hoarau avoue que ce but « le soulage un peu ». « Il me soulage un peu. C’est important pour un attaquant de marquer. Mais je dois bien me mettre dans la tête que ce but-là non plus n’est pas venu par hasard. Il me récompense de tous mes efforts. Décidément, il y a un célèbre dicton qui me plaît de plus en plus. C’est celui qui dit que « le travail finit toujours par payer ». Il ne faut pas oublier toutes ces choses-là, rester humble et bosser. Tout passe par là. Mais je ne m’enflamme pas. L’objectif était la finale, peu importe contre qui. Là, il y aura un bel adversaire en face. Seul le vainqueur sera heureux. Le travail n’est pas fini ».

Ces derniers temps, les médias évoquaient une relation tendue entre Nenê et d’autres joueurs. Mais hier soir, lorsque le Brésilien a inscrit le deuxième but du PSG, tout le monde s’et précipité sur lui pour le féliciter. « Ces derniers temps, certains se sont amusés à pointer du doigt nos relations, paraît-il, tendues. Eh bien là, nous avons prouvé que tout le monde se fout de savoir qui marque ou qui fait marquer. Ce qui compte, c’est le bonheur collectif de l’équipe. Rien d’autre n’a d’importance. La joie est collective car Paris est une équipe », a rétorqué Guillaume Hoarau.

Hoarau

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 34 visiteurs en ligne - Remonter