Chargement...

[Plan du site] Vous êtes ici : Accueil» Actualité» Match» Coupet serait "fier"» Lecture d'une news



Coupet serait "fier"

Rédigé Le 15 avril 2011, 18h18 par Loic

A deux jours d'affronter son ancien club dans un match crucial dans la course à la C1, Grégory Coupet avoue « déguster » les dernières semaines de sa carrière. Il serait « fier » de partir avec « un trophée et pourquoi pas une place en Ligue des champions ».

Grégory, vous attendiez-vous il y a encore quelques semaines à disputer ce match particulier ?
Pas du tout. Le scénario n'est pas du tout anticipé mais il est plutôt bénéfique pour moi. Je déguste. Je me sens bien, j'ai de bonnes sensations. Je me suis trouvé plutôt honorable et la pression n'est pas insoutenable. J'espère apporter une certaine autorité derrière. Quitter le PSG avec un trophée et pourquoi pas une place en Ligue des champions, ce serait une belle fierté.

Le club a prolongé Makelele l'an passé. Vous a-t-il sondé dans ce sens pour éviter un problème de gardien après votre retraite ?
Non, il sait que c'est fini. Et même s'il le faut, j'aiderai le club à trouver un gardien (rires). Je m'impose toujours de la pression pour mon ego, mon orgueil personnel, mais dans un mois et demi, c'est fini. Je vous le garantis.

Qui de l'OL ou du PSG a le plus à perdre ?
Lyon, car les ambitions sont affichées depuis longtemps et obligatoires. Mais le scénario de la dernière journée a ramené beaucoup d'espoirs chez nous. On a la possibilité de revenir aux premières places. C'est déjà presque inespéré vu oú l'on était il y a 2-3 matches. Tout est relancé par les faux-pas devant. Pourquoi ne pas imaginer Paris faire une série ? Cette semaine a été très bonne et je ne ressens pas une pression négative, mais plus une envie d'y aller.

« Si l'OL doit être meilleur, qu'il le prouve »

Vous croyez donc toujours au titre, comme à votre arrivée ?
Tout le monde est à portée de tir. On a fait un mauvais mois de mars, d'autres peuvent faire un mauvais mois d'avril. Personne n'est à l'abri. Être chasseur, c'est génial. Tu es traîné, tu as quelque chose en ligne de mire. Alors que c'est dur d'être chassé. Tu as chaud aux fesses et ce n'est pas facile à digérer.

Avez-vous les moyens de rivaliser avec Lyon ?
Si l'OL doit être meilleur, qu'il le prouve. Le principal, c'est de ne pas passer à côté du match. On a de quoi rivaliser collectivement et individuellement. On est épargné par les blessures. Seul Giuly a peut-être un petit souci, et encore, le fait de jouer Lyon peut l'aider à anesthésier la douleur. On ne doit pas s'imposer de limite.

« A Lyon, il manque des guides »

D'autant que vous l'avez éliminé en Coupe et obtenu un nul à Gerland à l'aller...
Oui, mais ça leur donne certainement une importante volonté de revanche. On ne doit pas avoir la trouille. Ce qui fait que Lyon est redoutable, c'est sa gestion de ces moments-là. Nous, à Caen, on a manqué de maîtrise dans l'évolution du jeu et du score. Quoi qu'il arrive, Lyon est mieux armé et meilleur sur le papier. Mais on est face à un adversaire qui n'est pas complètement irrésistible cette saison.

Est-ce le bon moment pour le prendre ?
Ils ont peut-être moins ce côté rouleau compresseur qu'à mon époque. Mais le club est fort dans la tempête. J'ai une grande admiration pour M. Puel car il a tenu les commandes. L'équipe a peut-être moins de leadership. Il manque des guides. Avec Toulalan, Cris, ils en ont mais il faut avoir la force de caractère pour s'investir dans ce sens. Mais ils ont des joueurs d'exception.

Source : France Foot

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 20 visiteurs en ligne - Remonter