Chargement...


«Le froid va être terrible pour les Parisiens»

Rédigé Le 16 fevrier 2011, 10h50 par Loic

On annonce -20° pour le 16e de finale aller de Ligue Europa Bate Borisov – PSG demain soir (19h05, heure française).

Ces conditions polaires, Aurélien Montaroup les connaît bien. Le défenseur latéral gauche français (26 ans), issu du centre de formation de Rennes avec la génération Gourcuff, évolue depuis deux saisons et demie au Dynamo Minsk, en Biélorussie. Il vient de signer une prolongation de contrat de deux ans. « Disputer un match de football dans ces conditions reste quand même très compliqué, raconte-t-il. Au bout de deux minutes de course, votre gorge brûle. Si vous tombez, la pelouse ressemble à du béton. J’ai vu un de mes coéquipiers avec un énorme bleu après une chute banale. Le froid va être terrible pour les Parisiens ».

Habitué à ces conditions climatiques, ce football de talent délivre quelques conseils : « Notre championnat s’achève en novembre et reprendra en avril, mais lorsque l’on dispute une rencontre dans ces conditions, on applique une crème chauffante sur nos pieds, avant le match et à la mi-temps. Sinon, vous ne les sentez plus au bout de deux minutes. On évolue avec deux paires de gants et un sous-vêtement en néoprène pour le haut du corps, comme ceux des plongeurs sous-marins, afin de ralentir l’effet du froid ».

Une victoire à 20 000 $

Si les Parisiens parviennent à juguler ce froid polaire, il leur restera ensuite à dompter le Bate Borisov et sa redoutable organisation en 4-4-2. « Ils sont champions depuis cinq saisons, poursuit Aurélien Montaroup. L’ossature est celle de l’équipe nationale avec un joueur décisif : le n°10 brésilien Bressan. Il frappe tous les coups de pied arrêtés. Bate Borisov excelle d’ailleurs sur ces phases de jeu. Paris devra se méfier. » Le PSG devra aussi surveiller Rodionov, un petit attaquant international biélorusse très rapide et prompt à prendre la profondeur.

« Bate Borisov joue le contre à merveille. Ils se trouvent très bien car l’ossature n’a quasiment pas bougé depuis six ans. Le poste de gardien de but représente peut-être le seul point d’interrogation, car ils viennent de promouvoir un jeune de 20 ans ». On le voit, Paris devra considérer cet adversaire déjà tombeur du FC Twente et du Dynamo Kiev. Pour ne rien arranger, ce club au budget limité (5,5 millions d’euros) sait motiver ses joueurs. Ils toucheront 20 000 $ (environ 15 000 €) chacun en cas de succès demain soir face au PSG.

Source : Le Parisien

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 18 visiteurs en ligne - Remonter