Chargement...

[Plan du site] Vous êtes ici : Accueil» Actualité» Match» Kombouaré : "On est favoris"» Lecture d'une news



Kombouaré : "On est favoris"

Rédigé Le 11 fevrier 2011, 19h29 par Loic

L'entraîneur parisien Antoine Kombouaré refuse de faire une formalité de la venue du RC Lens, samedi soir au Parc des Princes.

Antoine Kombouaré, le PSG part-il archi favori face à Lens après son carton en Coupe de France face à ces mêmes Lensois (5-1) ?
Favori, oui. Car archi favori, ça ne veut rien dire. Oui, nous sommes favoris. Après, le plus dur quand on l'est, c'est d'assumer. Et ça passe forcément par une victoire demain (samedi), d'autant plus que le week-end dernier, nous avons perdu. Donc j'attends une réaction de la part de mes joueurs. Mais je sais que ça va être un match difficile. Ce seront certainement les mêmes joueurs, mais pas la même équipe, ni le même état d'esprit que lors de ce match de Coupe de France. Et pour avoir suivi les Lensois lors de leurs deux derniers matchs, je peux vous dire que ce n'est plus la même façon de jouer. En plus, il y a maintenant un collectif qui existe. En Coupe, nous avions gagné 5-1, c'est vrai. Mais depuis, ils ont joué quatre matchs et ont pris sept points sur douze. C'est une équipe qui a retrouvé des couleurs.

Pensez-vous sincèrement que cette équipe lensoise puisse poser des problèmes à votre équipe ?
Mais bien sûr. Nous sommes conscients que cela va être un tout autre match. Notre victoire, c'était en Coupe de France. Là, c'est le championnat, Lens joue sa survie. C'est une équipe qui va venir vendre chèrement sa peau. Les propos de Laszlo Bölöni ne donnent aucun avantage en terme de points. J'ai entendu ses propos mais il faut les replacer dans le contexte. Pour son premier match, Lens vient ici à Paris et ils prennent 5-1. Donc forcément, il a été séduit, impressionné. Mais depuis, son équipe a relevé la tête et va venir avec un tout autre état d'esprit, je le sais. Et Lens fait souvent de bons matchs ici. Pour preuve : l'année dernière, nous avions fait 1-1. Et Lens était déjà dans la difficulté.

Quel est l'atout majeur de cette équipe lensoise ?
Ils ont un potentiel offensif énorme. Devant, ils ont Jemaa, Maoulida, Eduardo, Akale... Pour une équipe qui joue le maintien, Lens a un potentiel offensif impressionnant. Ce que n'ont pas Monaco, Caen et Valenciennes.

Qu'attendez-vous de votre équipe après la défaite contre Rennes ?
J'attends que l'on soit efficace. Au haut niveau, c'est ce qui compte : l'efficacité offensive et défensive. A Rennes, nous avons eu de nombreuses occasions mais nous n'avons pas été capables de marquer. La force des grands joueurs, c'est de répondre présent après une défaite. De relever très vite la tête. A Rennes, l'état d'esprit m'avait beaucoup plu mais on ne peut pas tout gagner. Là-bas, nous avons fait un très bon match mais sans ce facteur réussite. Il faut réenclencher dès demain face à Lens.

« Perdre un match, ce n'est pas un problème »

N'est-il pas également très important de battre Lens pour ne pas laisser éventuellement s'envoler Lille en tête du classement ?
Nous ne nous nourrissons pas des échecs de nos concurrents. Surtout pas. Moi, le premier souci que j'ai, c'est de faire notre parcours et de gagner nos matchs. Après, quand tu gagnes tes matchs, c'est plus facile. En l'occurrence, si c'est le cas demain, tu peux passer ensuite tranquillement ton dimanche dans le canapé à regarder ce que font les autres. Mais il faut d'abord faire le boulot. Demain, quand nous jouerons le match, il restera seize journées, soit 48 points. Même si nous venions à perdre demain, il reste encore beaucoup de temps. Il faut attendre fin mars, début avril. Et si nous sommes dans le bon wagon avant les deux derniers mois, ça sera intéressant. Aujourd'hui, l'objectif est de rester calé. De savoir tout de suite regagner derrière après une défaite pour ne pas être trop décroché. Mais le championnat ne se joue pas en février. On l'a vu avec Marseille la saison dernière.

Comment avez-vous prévu de pallier l'absence de Giuly (suspendu) sur le côté droit contre Lens ?
Vous le verrez demain. Nous allons trouver des solutions. Nous avons aujourd'hui l'effectif qui permet de combler une ou deux absences, il n'y a pas de soucis. Mais c'est d'abord une grosse performance collective que j'attends de mes joueurs. Il faut faire un très grand match de toute façon car Lens va venir ici avec d'abord certainement des arguments défensifs et l'agressivité que l'on attend d'une équipe qui joue sa survie. Cette équipe va laisser peu d'espaces et bien défendre donc il va falloir être très vigilant car ils vont jouer leur va-tout sur les contres et les coups de pied arrêtés. Il va falloir attaquer mais sans se découvrir.

Qu'attendez-vous précisément de votre équipe sur cette fin de saison ?
Déjà, la faculté d'être régulier dans les performances, c'est ça le plus important. Perdre comme nous l'avons fait à Rennes, ce n'est pas un souci car le contenu est bon. Mais ce que je redoute, c'est de ne pas être capable de repartir de l'avant et de gagner contre Lens. Perdre un match, ce n'est pas un problème. A condition de repartir de l'avant dès le match suivant. Mais j'ai pleinement confiance en mon groupe. J'ai un effectif très intéressant. Et même en l'absence de Ludovic, nous avons ce qu'il faut pour faire une grande performance contre Lens.

Vous aviez présenté un 4-2-3-1 à Rennes. Allez-vous revenir à un 4-4-2 plus classique samedi ?
Je ferai en fonction de la forme de mes joueurs et de ce que je vais sentir à l'entraînement. Ma préoccupation première, c'est la répétition des matchs. Si l'on passe les seizièmes de finale de la Ligue Europa, nous aurons onze matchs à jouer d'ici le 19 mars prochain. Tout le monde va jouer. Rien que cette semaine, nous avons trois matchs à jouer. Dont le déplacement en Biélorussie oú ils annoncent des températures très basses, avec retour jeudi sur les coups de cinq heures du matin. Il y aura ensuite ce déplacement à Nice, dimanche. Donc nous sommes toujours en train d'anticiper.

Source : Foot365

Kombouaré

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 13 visiteurs en ligne - Remonter