Chargement...

[Plan du site] Vous êtes ici : Accueil» Actualité» Club» Kombouaré : «Gagner, gagner, gagner»» Lecture d'une news



Kombouaré : «Gagner, gagner, gagner»

Rédigé Le 07 janvier 2011, 20h27 par Loic

Tenant du titre, le Paris SG affrontera samedi soir le RC Lens pour le compte des 32es de finale de la Coupe de France. En conférence de presse, Antoine Kombouaré a donné le mot d'ordre : "gagner, gagner, gagner" !

Antoine Kombouaré, le groupe est-il prêt pour reprendre la compétition ?
Oui. Le stage à Marrakech nous a permis de nous retrouver, de renforcer la cohésion et de bien bosser. Mais tous les stages se passent généralement bien. C'est pendant le retour à la compétition qu'on va voir si on est bien. C'est le premier match de l'année. La meilleure façon de la débuter est de se qualifier. On doit retrouver tout de suite l'envie de gagner. On doit se nourrir de la compétition.

Quelle valeur a la Coupe de France à vos yeux ?
Nous sommes les tenants du titre. Notre objectif est donc forcément d'aller le plus loin possible. L'an passé, la Coupe de France nous avait permis de sauver notre saison. Aujourd'hui, c'est différent car on joue sur quatre tableaux. On est en demi-finale de la Coupe de la Ligue, en seizièmes de finale de la Ligue Europa et toujours bien placés en Championnat. On prend tout ce qui vient.

Craignez-vous un sursaut d'orgueil du RC Lens, qui vient de changer d'entraîneur ?
Il va y avoir une réaction du groupe. On a déjà eu un aperçu avec ce match nul (2-2) face à Dortmund en amical. L'arrivée d'un nouvel entraîneur engendre une redistribution des cartes et des rôles. On s'attend à affronter une équipe de Lens motivée comme tout. Je connais un peu Bölöni, c'est un entraîneur qui a beaucoup d'expérience et qui a gagné des titres avec le Standard de Liège et aux Émirats Arabes Unis. On aura droit à une opposition très relevée.

« Mettre sa situation individuelle de côté »

Allez-vous profiter du mercato pour renforcer votre effectif ?
Aujourd'hui, non. On préférerait avoir plus d'argent et avoir trente joueurs sous contrat mais ce n'est pas le cas. Je travaille avec l'effectif que j'ai. Et je ne me plains pas. Surtout pas.

Votre effectif moins un joueur, Stéphane Sessegnon, qui ne vient plus à l'entraînement...
Je ne parle que de ceux qui sont là. Je me suis exprimé une fois au sujet de Stéphane, il fallait être là. Moi, je me concentre sur le terrain. Et pour gagner face à Lens, ce sont sur les joueurs présents que je compte m'appuyer.

Comment réagit le groupe face au cas Sessegnon ?
On ne parle que du match de demain avec l'envie de ne pas se trouver d'excuse. Il y a des joueurs en fin de contrat qui aimeraient bien prolonger, tout mon staff arrive également en fin de contrat mais chacun doit mettre sa situation individuelle de côté pour faire en sorte que ça ne nuise pas au collectif. Tous les jours, on entend que de nouveaux investisseurs devraient arriver au club. Si ces gens viennent, il vont sans doute amener un nouvel entraîneur. Mais moi je me fous de ma situation. Il faut que tout le monde ait un mental très très fort et fasse abstraction. On ne doit avoir qu'un seul objectif : gagner, gagner, gagner.

Source : France Foot

Kombouaré

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 15 visiteurs en ligne - Remonter