Chargement...

[Plan du site] Vous êtes ici : Accueil» Actualité» Match» Six experts décryptent le clasico» Lecture d'une news



Six experts décryptent le clasico

Rédigé Le 07 novembre 2010, 9h58 par Loic

Trois ex-Parisiens, Simone, Pauleta et Bravo (également à l’Olympique de Marseille pendant une saison), et trois anciens Marseillais, Desailly, Dugarry et Papin, évoquent les clés de la rencontre de ce soir.

Entre Edel et Mandanda, quel gardien est le plus impressionnant ?
JEAN-PIERRE PAPIN, attaquant marseillais (1986-1992) :

« Ils sont tous les deux très bons sur leur ligne. Il me semble cependant que Mandanda est plus à l’aise dans le jeu aérien. Il me fait d’ailleurs penser à la grande époque de Bernard Lama. Mais cette saison, j’ai été très étonné par le niveau d’Edel. Au début, il a commis quelques erreurs. Depuis plusieurs matchs, il se montre très costaud et rassurant. C’est une grosse surprise pour moi! Enfin, ils sont aussi très en confiance parce qu’ils savent qu’ils peuvent compter sur leurs défenseurs ».
Son pronostic : victoire de l’OM 2-1.

L’ambiance sera-t-elle semblable à celle que vous avez connue dans les années 1990 ?
DANIEL BRAVO, milieu défensif du PSG (1989-1996) et de l’OM (1998-1999) :

« A mon époque, on en faisait beaucoup trop autour de ce match. Ce n’était plus du foot mais une guerre. Encore heureux qu’au fil des saisons le clasico a perdu de son agressivité. Cette année, le contexte est particulier. Avec le plan sécurité du PSG, il y aura évidemment moins d’ambiance. Et même là, il ne faudra pas s’attendre à voir un Parc chaud bouillant. Les kops parisiens ne sont plus là, les supporteurs marseillais ne peuvent pas venir. Mais je préfère un Parc sans ambiance mais sûr à une ambiance de feu dans un stade oú l’on ne peut pas se sentir en sécurité. Les mesures prises par le PSG étaient nécessaires parce que le club était en danger ».
Son pronostic : victoire du PSG 2-1.

Qui possède la meilleure défense ?
MARCEL DESAILLY, défenseur marseillais (1992-1993) :

« Il me semble que la défense marseillaise a quelques atouts de taille. Il y a de sacrées pointures comme Diawara ou Heinze. Sur le papier, elle est plus expérimentée. Mais, cette saison, le PSG se montre aussi solide défensivement. Il y a notamment le jeune Sakho qui monte en puissance. Il est capable de faire de très bons matchs mais il doit encore apprendre à être plus régulier dans la performance. Son potentiel est énorme. Mais il n’a que 20 ans, laissons-lui le temps. Pour cela, il lui faut un partenaire solide et d’expérience. C’est le cas, me semble-t-il, avec Sylvain Armand ».
Son pronostic : victoire de l’OM 1-0.

Qui d’Hoarau ou Gignac est le plus fort ?
PEDRO PAULETA, attaquant du PSG (2003-2008) :

« Ce sont deux bons joueurs, deux internationaux avec un énorme potentiel. Mais, dans le jeu, ils sont différents. Hoarau est un joueur très physique, très fort dans le jeu aérien, une sorte de point d’appui pour ses partenaires. Gignac, il sait parfaitement jouer dans de petits espaces. Cette saison, en Ligue 1, ils n’ont pas marqué (3 buts pour le Parisien, 1 pour Gignac). Mais aujourd’hui, le métier d’attaquant est plus difficile qu’à mon époque car les équipes adoptent de plus en plus un système de jeu défensif. Un clasico est le match parfait pour se relancer. Celui qui offrira la victoire à son équipe fera le plein de confiance ».
Son pronostic : victoire du PSG 2-0.

Quelle équipe joue le mieux au ballon ?
CHRISTOPHE DUGARRY, attaquant marseillais (1997-1999) :

« C’est kif kif bourricot! Selon moi, ces deux équipes sont à 50 % ou 60% de ce qu’elles sont capables de faire. Elles ont un niveau similaire. Elles ont toutes les deux un vrai potentiel et ça faisait longtemps que ce n’était pas arrivé puisque, ces dernières années, Paris était en dessous. En ce moment, le PSG et l’OM se ressemblent, avec les mêmes qualités, comme la solidité défensive, et les mêmes défauts, comme un manque d’efficacité. Même s’il a brillé en Ligue des champions, Gignac reste perfectible. Au PSG, l’arrivée de Nene a libéré ses partenaires et permet d’avoir une véritable efficacité sur coups de pied arrêtés ».
Son pronostic : match nul 2-2.

Ce clasico est-il réputé en Europe ?
MARCO SIMONE, attaquant du PSG (1997-1999) :

« Ce clasico n’atteint évidemment pas la renommée de celui opposant Barcelone au Real Madrid en Espagne. Mais c’est surtout parce que le championnat français n’intéresse pas beaucoup à l’étranger. Par ailleurs, ces dernières années, les deux clubs ne jouant plus les premiers rôles, cette rencontre avait perdu de son intérêt. Mais cette saison, la donne a changé. L’OM a une équipe pour jouer le titre, et le PSG peut aussi viser le haut du tableau. A mes yeux, les PSG - OM ressemblent un peu aux derbys italiens. Certes, les supporteurs sont séparés par plusieurs centaines de kilomètres, mais ce match suscite le même enthousiasme. Le clasico français est une sorte de combat idéologique, une guerre entre le Nord et le Sud, la province et la capitale ».
Son pronostic : victoire de l’OM 2-1.

Source : Le Parisien

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 25 visiteurs en ligne - Remonter