Chargement...

[Plan du site] Vous êtes ici : Accueil» Actualité» Club» Jallet : « Un match engagé »» Lecture d'une news



Jallet : « Un match engagé »

Rédigé Le 14 octobre 2010, 21h49 par Loic

A deux jours du déplacement à Toulouse, samedi à 21 heures, Christophe Jallet a évoqué la rencontre en conférence de presse. Le latéral gauche a également parlé de l'actualité quotidienne du club.

Christophe Jallet, comment avez-vous vécu cette trêve internationale ?
Ça nous a permis de récupérer après avoir enchaîné plusieurs matchs au cours des dernières semaines. On a bien travaillé. J'espère que les résultats vont suivre. On a un match important qui arrive samedi. On doit continuer sur notre lancée du début de saison (ndlr : le club de la Capitale occupe la 7eme place du classement), même s'il y a encore quelques ajustements à faire. Lors du dernier match face à Nice (0-0, 8eme journée de Ligue 1), on aurait dû prendre les trois points. Maintenant, à nous d'aller les prendre à Toulouse. J'espère qu'on sera à la hauteur.

Que vous inspire cette formation toulousaine ?
C'est un vrai test. On avait perdu là-bas la saison passée. C'était un match assez compliqué et fermé. Mais là, on est un peu mieux dans nos pantoufles. C'est une équipe solide qui a réalisé un excellent début de championnat. Elle en impose physiquement. Ils sont solides dans les duels. Ça ne va être une partie de plaisir. Il va falloir que l'on soit plus costaud techniquement pour gérer le jeu. Ce n'est pas en balançant de longs ballons que l'on va parvenir à les déstabiliser. On va se déplacer pour réaliser le meilleur résultat possible et poursuivre notre série (ndlr : les hommes d'Antoine Kombouaré sont invaincus depuis six matchs, toutes compétitions confondues). On s'accroche à ça. On n'a pas envie de lâcher.

Vous avez pourtant souvent de la peine face aux équipes dites physiques…
Ce sont des matchs plus compliqués pour nous. Ils mettent beaucoup d'impact dans les duels. Et ce n'est pas là oú l'on est forcément les plus efficaces. Ce sont des matchs qui se gagnent aussi dans la tête.

« Erding sait que ça va revenir »

Quel est le vrai niveau du Paris Saint-Germain ?
On verra ça à la fin des matchs aller et de la saison. Il y a du potentiel dans cette équipe. Il y en a plus que la saison passée. Les renforts sont de qualité et ils apportent un plus. Pour le reste, la vérité est sur le terrain. Ça ne tient pas à grand-chose, mais on va donner le maximum pour accrocher le bon wagon et les cinq premières places. On peut aussi s'appuyer sur un banc plus fourni. Quantitativement et qualitativement, on a un effectif qui est plus étoffé. Ça se ressent. Il y a une vraie valeur ajoutée quand les remplaçants entrent. La concurrence ? C'est bien pour tout le monde. Tout le monde joue le jeu. Pourvu que ça dure.

Mais c'était déjà le cas l'année dernière, non ?
Oui, mais c'était à un degré moindre. Il y avait beaucoup de jeunes. C'est différent. Il y a une vraie émulation qui tire le groupe vers le haut. C'est très important. Ça nous permet d'avancer individuellement et collectivement.

Quel regard portez-vous sur le manque d'efficacité de Guillaume Hoarau et Mevlut Erding ?
Là, on dit que le problème est offensif. Mais dans trois matchs, on dira que c'est la défense… Le principal, c'est que l'on soit costaud collectivement. Et c'est le cas actuellement. On arrive à bien défendre ensemble, même si on marque moins de buts qu'en début de saison. Il y a toujours quelque chose qui ne va pas. Concernant Mevlut, c'est toujours particulier pour les attaquants lorsqu'ils ne marquent pas. La réussite peut les fuir d'un jour à l'autre. Mais ça ne sert à rien de se prendre la tête. C'est un grand garçon. Il sait que ça va revenir. On n'a pas besoin d'être toujours derrière lui.

Comment expliquez-vous cette nouvelle solidité défensive ?
Il y a eu une prise de conscience collective, notamment après les matchs du mois août et les neuf buts encaissés (ndlr : contre Bordeaux, le Maccabi Tel-Aviv et Sochaux). Tout le monde tire dans le même sens. Les attaquants font aussi beaucoup de boulot. C'est le premier rideau. Sans eux, c'est plus difficile de bien défendre. Ça peut aussi expliquer qu'ils aient un peu moins de gaz ou encore de lucidité devant le but. Tout le monde a envie de faire les efforts les uns pour les autres. C'est vraiment une question d'état d'esprit.

« Les Bleus ? Ça ne m'obsède pas »

Vous n'avez pas encaissé le moindre but au cours des six derniers matchs…
C'est un défi que l'on s'est lancé. On va essayer de prolonger la série. C'était rarement arrivé l'année dernier. On doit en profiter. Mais ça ne tient qu'à un fil. Ça peut vite basculer.

Apoula Edel est-il perturbé par ses problèmes extra-sportifs ?
On en a marre. Ça revient à chaque fois qu'il joue. On n'en parlait pas quand il ne jouait pas… C'est dommage. Il faut le laisser tranquille. Mais il a montré que ça ne le perturbe pas. Ce sont des expériences qui rendent plus forts. Il est en train de le montrer sur le terrain. Il a confiance en lui. Ça se passe bien. Idem pour la défense. Je ne pense pas que Greg (Coupet) ait démérité. Mais là, c'est Edel qui joue. La concurrence est saine. Ils bossent bien.

Que pensez-vous de la réaction de l'Olympique de Marseille, qui menace de boycotter le choc du 7 novembre (12eme journée de Ligue 1) ?
Je n'y pense pas du tout. C'est un match super important, mais on y accorde toujours une importance démesurée. Il y a encore près d'un mois avant le match. Ça va encore parler… On sait qu'il y a une rivalité entre les deux clubs, alors on en fait des « caisses ». Ce ne sont pas les joueurs qui prennent les décisions. On verra ça plus tard.

L'équipe de France vient de s'imposer face à la Roumanie et au Luxembourg. Pensez-vous aux Bleus ?
Oui, c'est un objectif. Comme pour tous les joueurs professionnels. Mais ça ne m'obsède pas, même si ça peut me permettre de progresser. Mais ça se mérite. Et pour l'instant, ce n'est pas le cas. A moi de travailler avec mon club.

Source : Foot365

Jallet

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 23 visiteurs en ligne - Remonter