Chargement...

[Plan du site] Vous êtes ici : Accueil» Actualité» Justice» Rothen/PSG : Un match de juristes» Lecture d'une news



Rothen/PSG : Un match de juristes

Rédigé Le 10 octobre 2010, 12h56 par Loic

L’avocat de Jérôme Rothen, Me Alexis Rutman, a reçu jeudi le rapport de l’huissier que le joueur a fait envoyer au camp des Loges le 1er octobre (nos éditions du 2 octobre).

L’officier de justice a fourni un document détaillé dans lequel on peut lire par exemple que la fontaine à eau ou le sauna des locaux oú séjournent Rothen et l’équipe réserve parisienne ne fonctionnent pas. Ses conclusions sont sans équivoque : le joueur ne jouit pas des mêmes conditions d’entraînement que ses coéquipiers professionnels, comme l’exige pourtant la charte du football pro. Aujourd’hui, Rothen et le PSG campent chacun sur leurs positions.

Que veut le joueur ?
Il souhaite retrouver le groupe pro pour atteindre le niveau de forme qui lui permettra de trouver un nouveau club. Le joueur, qui sort d’une saison délicate passée dans des équipes à l’étranger (Glasgow Rangers en Ecosse puis Ankaraguçu en Turquie), veut aller vite. « Jérôme trouve sa situation dégradante, explique Me Rutman. On aimerait que le club le réintègre spontanément. Et s’il lui formule une proposition financière acceptable, mon client s’en ira ».

Quelle est la position du club ?
« On ne le réintégrera pas, c’est une décision sportive. S’il faut aller devant la commission juridique de la Ligue de football professionnel (LFP), on ira, nous confie Alain Roche, le responsable de la cellule recrutement. Après, Jérôme a le droit de faire venir un huissier. Nous, on estime être en adéquation avec la charte ». Avant de laisser Rothen avec l’équipe réserve après le 31 août, date de clôture du marché estival des transferts, le PSG a fait valider sa décision par des juristes pour qui le club respecte les conditions exigées par les règlements du foot pro.

Comment cette affaire peut-elle se régler ?
« Le texte de la charte peut prêter à débat et tout le monde peut penser être dans son droit », analyse un délégué syndical de l’UNFP, le syndicat des joueurs. En fait, soit le PSG et Rothen renouent le contact pour trouver un accord financier amiable, soit c’est la commission juridique de la Ligue qui tranchera le litige. Parallèlement, les deux parties travaillent aujourd’hui pour trouver un nouveau point de chute au joueur, âgé de 32 ans. Actuellement, rien ne va dans le sens de l’ancien Monégasque. Jeudi, la 3e chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Paris l’a débouté de toutes ses demandes à l’encontre de son ancien agent, Axel Lablatinière, et la société IMG, à laquelle appartenait ce dernier à l’époque des faits. Rothen avait attaqué au pénal ses anciens conseillers sportifs pour faux en écriture.

Source : Le Parisien

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 15 visiteurs en ligne - Remonter