Chargement...

[Plan du site] Vous êtes ici : Accueil» Actualité» Club» Hoarau : « Une semaine bénéfique »» Lecture d'une news



Hoarau : « Une semaine bénéfique »

Rédigé Le 06 septembre 2010, 21h12 par Loic

Guillaume Hoarau est revenu sur sa semaine passée à Clairefontaine en compagnie de l'Équipe de France. Titulaire vendredi face à la Biélorussie, l'attaquant parisien a été contraint de déclarer forfait pour le déplacement en Bosnie en raison d'une entorse de l'épaule droite.

Guillaume, tu reviens prématurément de sélection. Comment te sens-tu ?
Le moral a pris un coup. En plus, je suis enrhumé donc ce week-end a été pour moi une expérience délicate ! C’est une aventure qui a pris fin rapidement. J’ai de la peine car en plus de la défaite, on a subi un coup au moral. L’Equipe de France se déplace mardi en Bosnie pour essayer de ramener quelque chose. On ne peut pas finir ce stage sur deux fausses notes. J’espère qu’ils feront un bon résultat.

Tu as le bras en écharpe ce matin…
J’ai une contusion à l’épaule droite, suite à un duel aérien face à la Biélorussie. Je me suis mal réceptionné. J’ai donc dû déclarer forfait pour la rencontre de mardi. Je suis limité au niveau de mes mouvements et j'ai donc des soins à faire. Niveau blessures, j’ai déjà donné. Je sais donc prendre du recul. Ce dont je souffre est sans gravité. Il faut juste faire le nécessaire pour se remettre sur pieds le plus rapidement possible. Pour samedi, on verra bien.

Tu as dit avoir beaucoup appris après ta première sélection. Est-ce encore le cas ?
Je bosse au quotidien pour faire partie du groupe France. Passer une semaine avec les meilleurs joueurs français ne peut être que bénéfique. Je repars malheureusement blessé mais je garde énormément de bons souvenirs. Le groupe est jeune et souffre d’un déficit au niveau de l’expérience. Passer du temps avec des anciens comme Zidane, Blanc, Boghossian et Barthez, qui ont fait partie de la génération dorée de l’Equipe de France, permet de relativiser, d’échanger et d’évacuer la pression. Il y a une reconstruction, avec un bon groupe. Il faut juste un déclic.

Une victoire face à Arles-Avignon est-elle impérative pour se relancer ?
On jouera chez nous. Nous avons déjà fait des cadeaux et c’est fini. Mes coéquipiers ont bossé dur cette semaine. On ne regardera pas l’adversaire. Sur les derniers matches, on sait qu’on a fait les cons. Il faut aller au combat. On ne peut pas faire une saison comme la précédente. Allons de l’avant en réalisant un gros mois de septembre.

Source : PSG.fr

Hoarau

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 18 visiteurs en ligne - Remonter