Chargement...

[Plan du site] Vous êtes ici : Accueil» Actualité» Club» Jallet : «Dans les dix voire mieux»» Lecture d'une news



Jallet : «Dans les dix voire mieux»

Rédigé Le 22 juillet 2010, 13h28 par Loic

Le latéral droit du Paris SG, Christophe Jallet, évoque les ambitions du club de la Capitale pour cette nouvelle saison.

Christophe Jallet, comment s'est passée la reprise et l'intégration des nouvelles recrues ?
Ça va pas mal. Les nouveaux se sont bien intégrés. Ça marche bien. Il y a une bonne ambiance de travail mais aussi en dehors. On rigole beaucoup et on partage de bons moments. C'est plutôt positif pour l'instant. C'est la compétition qui guidera la suite.

Avez-vous le sentiment de surfer sur la dynamique de la victoire en Coupe de France ?
Si on avait rien gagné la saison passée en finissant treizième, le moral aurait été plus en berne en début de saison. On n'était pas satisfait de notre place en championnat mais le fait de gagner un titre a resserré les liens. Ça ne peut qu'être positif pour la nouvelle saison. Le travail est bon, les matchs amicaux aussi. Pour l'instant, le moral est au beau fixe.

Que faudra-t-il changer cette saison ?
Pas mal de choses. Il faudra être plus conquérant dans l'état d'esprit et montrer qu'on a envie de réussir cette année. On a regardé nos stats : il faudra prendre moins de buts et essayer d'être plus costaud dans le dernier quart d'heure. Les corrections sont amenées au jour le jour par le staff pour progresser.

Que n'aimeriez-vous pas revivre cette année ?
Les mois de janvier et de février par exemple. On était vraiment passé au travers, ce qui nous a amenés vers la deuxième partie de tableau. Ce sont des moments difficiles avec tout ce qui s'est passé sur et en dehors du terrain. Ce sont des choses qu'on n'a pas du tout envie de revivre cette année. J'espère qu'on vivra plus de moments de joie comme on a en vécus en Coupe de France.

« Beaucoup d'espoirs dans cette équipe »

Qu'avez-vous appris après un an passé au PSG ?
Beaucoup de choses. J'ai appris à gagner un titre, ce qui est pas mal. J'ai aussi appris à gérer un moment d'euphorie. Après notre bon début de saison, on commençait à dire qu'on allait jouer les premiers rôles. Et puis il y a eu des moments de doutes en janvier et février. Ce sont différentes émotions à gérer qu'il faut apprendre à digérer cette saison.

Quels sont les objectifs du club cette année ?
L'année dernière, on s'est emballé en parlant du Top 5 et on vu oú ça nous a menés. Le calendrier risque d'être plus chargé avec la Coupe d'Europe. Il ne faut pas parler d'objectif pour l'instant. Il faudra bien commencer en engrangeant de la confiance et des points. On ne va pas se prendre la tête avec un objectif. Même si on est tous convaincu qu'on a largement notre place dans les dix premiers voire mieux.

Est-ce délicat de se préparer au sein d'un groupe qui pourrait perdre des joueurs sur transfert ?
Ce n'est jamais évident quand il y a quatre ou cinq joueurs qui ne savent pas encore s'ils seront là l'année prochaine. Mais le coach (ndlr : Antoine Kombouaré) a été clair en disant qu'il comptait sur les joueurs qui étaient là lors de la reprise (ndlr : Sankharé et Rothen ont eux été écartés). On a une base de travail plus conséquente que l'année dernière. Qualitativement, j'ai beaucoup d'espoirs en cette équipe.

Craignez-vous l'ambiance du Parc des Princes après les mesures adoptées par le club visant à éclater les groupes de supporters ?
Il y aura une ambiance différente. Il va falloir s'habituer pour les supporters et pour nous aussi. Si on en est là aujourd'hui, c'est qu'il y a des personnes qui ont pris des décisions par rapport aux fautes de la dernière saison. On ne peut pas gérer ça. Le week-end, quand on ira jouer au Parc, ça sera bizarre.

« Moins de pression que l'année dernière »

Vous sentez-vous plus serein cette saison ?
Il y a moins de pression que l'année dernière. Je ressens ça, moi personnellement qui venais d'arriver. Il y avait beaucoup de monde qui venait. Est-ce l'effet de cette réorganisation des tribunes ? Peut-être. On travaillera plus dans un état d'esprit serein. J'espère que ça portera ses fruits en début de championnat.

Le Trophée des Champions face à Marseille sera-t-il le baromètre pour jauger votre préparation ?
Je ne sais pas si ce sera le baromètre mais il faudra donner la meilleure image possible pour nous rassurer. Pour l'instant, on a fait des matchs amicaux. Mais un vrai titre contre l'OM, champion de France en titre, nous permettrait de nous étalonner. Tout le monde a de l'attente. Il faudra répondre présent. Même si on ne sera peut-être pas au top physiquement, il faudra montrer le meilleur visage possible. Si on pouvait ramener ce premier titre, au niveau de la confiance, ça laisserait présager de belles perspectives.

Après une saison difficile en L1, avez-vous le sentiment de faire profil bas ?
On n'a pas vécu des moments faciles l'année dernière. Mais il y a des équipes qui ont frôlé la relégation et qui se sont qualifiées pour la Ligue des Champions la saison d'après. A travers ces moments difficiles, si on arrive à se relever et à prendre conscience de nos erreurs, on arrivera à ne plus les reproduire. Il faut se servir de nos erreurs pour bâtir un avenir plus serein.

Source : Foot365

Jallet

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 37 visiteurs en ligne - Remonter