Chargement...

[Plan du site] Vous êtes ici : Accueil» Actualité» CDF» La nuit des vainqueurs» Lecture d'une news



La nuit des vainqueurs

Rédigé Le 03 mai 2010, 19h11 par Loic

La nuit des vainqueurs Le quotidien L’Equipe de ce lundi revient sur la folle nuit qu’ont passé les Parisiens pour célébrer la victoire en Coupe de France face à Monaco (1-0, a.p.).

Lors de la remise de la coupe, les joueurs se sont moqués de Sammy Traoré. En effet, le défenseur Malien venait de basculer en arrière et s’effondre de toute sa longue carcasse sous le regard tout proche de Nicolas Sarkozy. Au moment oú le chef de l’Etat tend le trophée, Christophe Jallet éclate en larmes. « Il pleurait de joie, raconte Sylvain Armand. Il avait toujours refusé de venir au Stade de France comme spectateur. Et là, pour sa première, il gagne la Coupe de France… ».

Après la rencontre, les Parisiens se sont rendus au Parc des Princes oú tous les salariés du club et leurs proches ont été conviés. Près de 500 personnes étaient conviées. Une fois au Parc, les joueurs préfèrent la décontraction à l’exubérance. A 4h30, Armand est le dernier parisien à quitter la fête. Certains, alors, ont pris la direction du VIP Room, l’incontournable boîte de nuit de la rue de Rivoli, face au musée du Louvre. On y croise Camara, Luyindula, Traoré, Kezman, Edel… Accompagnés d’amis, Armand, Jallet, Coupet, Giuly et Clément ont préféré prolonger la fiesta à l’Aventure, avenue Victor Hugo, dans le XVIe arrondissement. Ils n’y partiront qu’à… 10 heures du matin ! La « nuit » s’annonce ric rac : le club leur a donné rendez-vous au Parc, à 11h45, pour partir déjeuner à l’Hôtel de Ville…

« Je ne sais pas à quelle heure je me suis couché, raconte Christophe Jallet. Tout ce que je sais, c’est que je me suis levé à 11 h 30 alors qu’on avait rendez-vous à 11 h 45 au Parc des Princes ». « C’est un peu dur là, confie Makelele que serre de près sa compagne Noémie Lenoir, la top-modèle et actrice. Mais dans ces moments-là, on ne sent plus la fatigue ».

Comme sur la pelouse du Stade de France, Giuly fait le show et suscite des applaudissements nourris. Il donne rendez-vous à ses coéquipiers à New York (oú le PSG se rendra au lendemain de la dernière journée de L 1) pour fêter à nouveau cette victoire en assurant que la première nuit sera à ses frais. Les joueurs sont également chaleureusement félicités par Bertrand Delanoë.

Toute la délégation parisienne, y compris Walter Butler, l’autre actionnaire du club, sont présents. Pour le repas, trois joueurs sont en retard : Edel, Giuly et Traoré. Kombouaré décide : comme gage, ils devront prononcer à leur tour un discours au micro. Le repas achevé, les Parisiens partent présenter la Coupe à quelques dizaines de supporters réunis sur le parvis de l’Hôtel de Ville. Mevlut Erding est le vainqueur de l’applaudimètre, suivi par Makelele et Hoarau. En fin de journée, Sakho et Leproux rejoignent le plateau de Stade 2. A Paris, le bonheur est un concept trop rare pour ne pas le siroter jusqu’à la dernière goutte…

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 10 visiteurs en ligne - Remonter