Chargement...

[Plan du site] Vous êtes ici : Accueil» Actualité» Club» Leproux : "Paris doit être 4e"» Lecture d'une news



Leproux : "Paris doit être 4e"

Rédigé Le 25 decembre 2009, 20h13 par Loic

Dans les colonnes du Parisien, le président du PSG Robin Leproux affiche une ambition à hauteur du standing du club.

A l’heure du bilan, Antoine Kombouaré a dit : « Encourageant, mais peut mieux faire. » Quel est le vôtre ?
Encourageant et peut faire beaucoup mieux ! On doit être beaucoup plus ambitieux. Il faut que l’on prenne conscience de nos qualités. On est 3es à la différence de buts, 3e attaque, 3e défense (NDLR : 4e en fait) mais on n’est pas 3es au classement général. Oú est l’erreur ? On a connu des contre-performances face à des équipes moins fortes que nous. On s’est battus nous-mêmes ! Contre Grenoble (4-0), on a vu des joueurs concentrés, solidaires et engagés. On ne l’a pas vu dans tous les matchs. Si on le corrige, on peut atteindre facilement nos objectifs de finir dans les quatre premiers.

Mais si l’on comprend bien, c’est la 3e place que vous visez ?
Je veux que l’on soit au moins 4es . Mais je dis aux joueurs : la 3e et la 2e place ne nous sont pas interdites ! Comment Lille, que l’on a battu 3-0, obtient-il ses performances qui le classent 2e ? C’est interdit au PSG ? Pas du tout ! On a avancé un peu en crabe jusqu’à présent. Maintenant, on doit foncer tout droit ! La vraie place de Paris, c’est dans les quatre premiers.

Vous êtes à 5 points du 2e mais aussi à 4 points du 14e. Comment être sûr que votre saison bascule du bon côté ?
Je ne suis pas venu au PSG pour finir8e ou 9 e . Je ne veux pas en entendre parler. Ce n’est pas possible ! Pour que ce soit inenvisageable, il faut pallier les errements et les manquements observés sur certains matchs. On a joué nos jokers mais on a notre destin en main.

Comprenez-vous les choix de Kombouaré de se passer des cadres à Rennes (défaite 1-0) ?
Je ne suis surpris de rien parce qu’avec Antoine on discute en temps réel et de manière naturelle. Après ce match, j’ai parlé aux joueurs parce que j’ai vu des absences. C’est cela que l’on ne doit pas retrouver lors de la seconde partie de saison.

Formulez-vous des reproches à votre entraîneur ?
Aucun. On reproche aux gens de ne pas donner le meilleur d’eux-mêmes. Antoine vit à 130 % pour le club, travaille comme un fou, motive ses joueurs et a un effet d’entraînement formidable.

Que pensez-vous de son management ?
Il a un style, et moi un autre. Il est très direct, mais très chaleureux. Les joueurs ont confiance en lui, il est proche d’eux. Il leur explique bien ce que l’on attend en termes d’engagement à Paris. On est très complémentaires. J’emploie des mots différents mais les joueurs entendent deux discours qui se rejoignent.

Le caractère sanguin de Kombouaré ne nuit-il pas à son fonctionnement ?
Antoine est le garant de la défense du groupe tout en se montrant intransigeant avec les joueurs. Je me range à ses côtés : dans un autre style, j’ai la même intransigeance.

Les supporteurs ne croient pas aux lendemains qui chantent et réclament le départ de Colony Capital…
On veut tous un PSG qui gagne. La saison dernière, on parlait du départ de Stéphane Sessegnon et de Guillaume Hoarau. Colony a permis qu’ils restent. Trois joueurs sont arrivés à l’intersaison. Aujourd’hui, le public s’est pris d’amour pour Mevlut Erding. Christophe Jallet s’est tout de suite adapté et réalise un très bon début de saison. Grégory Coupet est un joueur clé de l’effectif. Ces trois recrues, c’est l’argent de Colony qui les a permises. Vous pouvez me dire le contraire, mais je suis convaincu que cet effectif-là a largement le talent de finir dans les quatre premiers. A nous de le faire !

Source : Le Parisien

Leproux

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 23 visiteurs en ligne - Remonter