Chargement...

[Plan du site] Vous êtes ici : Accueil» Actualité» Notes» FCSM-PSG : Les notes» Lecture d'une news



FCSM-PSG : Les notes

Rédigé Le 02 novembre 2009, 20h38 par Loic

Coupet (6). Un tir détourné avec autorité sur une frappe lourde de Mikari en début de match. Trompé par le rebond sur la frappe victorieuse de Dalmat.

Ceará (5). Des absences coupables en début de rencontre face à Mikari. Mais il s’est souvent porté vers l’avant comme le lui réclame Kombouaré. Un léger manque d’application sur ses centres.

Traoré (6). Jamais pris en défaut mais quelques fautes sur Sverkos. Il fallait sûrement en passer par là pour museler le grand attaquant slovaque. Remplacé par Bourillon (66e).

Sakho (7). Costaud dans les duels, comme souvent. Il a soigné sa relance. Quelques frayeurs inutiles quand il s’enferme dans des situations quasi inextricables : son péché mignon !

Armand (6). Un match sérieux. Pas d’éclats, mais il a réussi à annihiler toutes les tentatives sochaliennes dans sa zone. Des relations intéressantes avec Luyindula.

Chantôme (7). Préféré à Ngoyi, il a joué le rôle de piston avec beaucoup d’engagement et de justesse. Pour sa première titularisation, il a répondu aux attentes. Et en plus, il a marqué. Un rendez-vous réussi.

Clément (6,5). Un but plein d’opportunisme après le penalty d’Erding et les deux renvois de Richert. La grippe A n’était qu’un lointain souvenir pour le milieu retrouvé après des sorties décevantes.

Jallet (6). Il a parfois montré ses limites au poste de milieu droit avec des pertes de balles et un manque de percussion. Mais il se reprend après la pause et offre deux balles de but à Chantôme et Erding.

Sessegnon (6,5). Indéniablement plus à l’aise et déterminant dans l’axe. Sur ce match en tout cas. A tenté de trouver l’ouverture sur quelques incursions dans le coeur de la défense, avant de délivrer l’ouverture lumineuse qui amène le penalty. Remplacé par Sankharé (75e).

Luyindula (7). Mieux qu’un dépannage. Il a effectué un match plein sur son côté gauche. Se laisse tomber sur l’action du penalty. Buteur en toute fin de match.

Erding (7). Il revient et Paris retrouve le succès. Une coincidence ? Pas vraiment. Il incarne la révolte réclamée par Kombouaré. Esseulé en attaque, il a réussi à trouver le chemin du but. Et son penalty repoussé n’a jamais entamé sa détermination. Acclamé lors de son remplacement par Ngoyi (82e).

Source : Le Parisien

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 26 visiteurs en ligne - Remonter