Chargement...

[Plan du site] Vous êtes ici : Accueil» Actualité» Notes» TFC-PSG : Les notes» Lecture d'une news



TFC-PSG : Les notes

Rédigé Le 19 octobre 2009, 14h56 par Loic

Coupet (5). Un arrêt sans souci sur une frappe molle de Gignac (2e) et un centre bien bloqué d’Ebondo (54e). C’est tout ce qu’il a eu à se mettre entre les gants avant le but d’Ebondo (74e).
Ceará (5). Tabanou lui a posé quelques problèmes par son pressing, ses centres n’ont pas tous été précis mais le Brésilien a étalé une activité incessante à défaut d’être toujours judicieuse. Remplacé par Sankharé (79e) auteur d’une frappe énorme (85e).
Traoré (5). Dans les duels directs avec Gignac, il s’est souvent montré trop statique. Mais il a compensé ce problème par une bonne lecture des ballons aériens toulousains et un placement correct.
Sakho (6,5). Quand il décide, comme hier, de faire dans la sobriété et de ne miser que sur son impact physique, il est très bon. Impressionnant face à Gignac, il a aussi remporté tous ses duels de la tête. Un gros match.
Armand (3,5). Capitaine d’un soir, il a d’abord bloqué son couloir gauche avant d’être directement à l’origine du but toulousain par son mauvais placement.
Jallet (5,5). Après des débuts inquiétants et trois ballons perdus, il s’est parfaitement repris. Sa générosité dans l’effort est toujours appréciable.
Ngoyi (5). D’abord timide sur ses premiers ballons qu’il donnait trop vite, il s’est enhardi et a pris confiance. Sa technique naturelle lui a permis de jouer juste et en première intention. Averti (62e), il a été remplacé par Chantôme (79e).
Clément (4,5). Désigné patron du milieu en l’absence de Makelele, il n’a pas refusé le combat et s’est parfois sacrifié pour couper les contres toulousains. Averti (40e), il a disparu après le repos.
Sessegnon (4,5). Sur une pelouse qui n’aide guère les techniciens, il a, pour une fois, systématiquement cherché Giuly dans la profondeur. Capoue, parfois de manière trop virile, l’a fait souffrir.
Giuly (4). Est-ce un problème de perte de repères ? Il a, en tout cas, eu du mal à se placer correctement pour offrir des solutions à ses coéquipiers. Sa combativité est toujours là mais hier, elle était brouillonne. Son moins bon match de la saison. Remplacé par Hoarau (84e).
Luyindula (6). Généreux dans l’effort, altruiste et dynamique, il a multiplié les courses et les appels. Un exemple de combativité qui gagnerait à tenter plus sa chance comme sur sa frappe de trente mètres (11e).

Source : Le Parisien

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 21 visiteurs en ligne - Remonter