Chargement...

[Plan du site] Vous êtes ici : Accueil» Actualité» Notes» Lorient-PSG : Les notes» Lecture d'une news



Lorient-PSG : Les notes

Rédigé Le 27 septembre 2009, 11h19 par Loic

Coupet (7). Il commence par un gros jaillissement dans les pieds de Gameiro (13e) avant de s’imposer devant Mvuemba (23e). Parfait devant Gameiro (75 e), il ne peut absolument rien sur le but lorientais.

Cearà (5). Avec Sigamary Diarra, il était confronté à un sacré client. Le Brésilien a d’abord fait face avec calme. Après le repos, il a davantage souffert. Remplacé par Jallet (66e) qui a cherché à se projeter très vite vers l’avant.

Traoré (4,5). Il a eu du mal à démarrer avec un marquage parfois un peu lâche. Il a su se reprendre en coupant proprement les trajectoires.

Sakho (4,5). La rapidité de Mvuemba lui a causé de gros tracas. Sur le but de ce dernier, il est beaucoup trop passif face au jeu à une touche de balle des attaquants bretons.

Armand (4,5). Plutôt propre dans son rôle défensif, il a eu du mal à relancer correctement ses partenaires.

Giuly (6). Il ne s’est jamais découragé et a, sans cesse, cherché à proposer des solutions de passes. Il a l’immense mérite de donner le but à Hoarau (45e+ 1) mais il tergiverse trop devant le but ouvert (85e) alors qu’il pouvait offrir la victoire.

Makelele (3). Un festival de ballons perdus et de passes à l’adversaire. Sa combativité n’a pas suffi hier soir à donner le change. A la dérive, il est remplacé par Chantôme (85e).

Clément (4). Avec un Makelele aussi absent, il ne pouvait pas faire de miracles. Et c’est lui qui perd le ballon à l’origine de l’ouverture du score des Bretons. Remplacé par Ngoyi (71e).

Sessegnon (5,5). Il a toujours cette tendance, revers de sa générosité, à ne jamais suffisamment temporiser quand il le faut. Mais sa vivacité reste essentielle. C’est une de ses fulgurances qui amène l’égalisation d’Hoarau.

Luyindula (5,5). Il se bat, il court, il donne et il pense aux autres. Mais toute cette belle énergie se paie au prix d’un léger manque de percussion devant la surface comme sur ce centre de Giuly que Marchal lui enlève sous le pied (49e).

Hoarau (6). A force d’empiler les matchs, il retrouve peu à peu le rythme du très haut niveau. C’est ce qui lui permet de couper en force le centre de Giuly et d’inscrire le but égalisateur (45e+ 1).

Source : Le Parisien

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 5 visiteurs en ligne - Remonter