Chargement...

[Plan du site] Vous êtes ici : Accueil» Actualité» Club» Hoarau : « Il fallait bien que ça arrive »» Lecture d'une news



Hoarau : « Il fallait bien que ça arrive »

Rédigé Le 14 septembre 2009, 14h53 par Loic

Après plusieurs mois d'absence, Guillaume Hoarau était titulaire hier soir à Monaco. Pour Le Parisien, l'attaquant Réunionnais revient sur la première défaite de la saison des Parisiens.

On imagine votre déception…
Oui, je suis très déçu. C’est rageant. Mais il fallait bien que ça arrive. Nous n’allions pas rester invaincus jusqu’à la fin. Il ne faut pas dramatiser. A chaque fois qu’on a gagné un match, on a toujours essayé de ne pas s’emballer. Dans la défaite, c’est pareil. Nous allons étudier ce que nous avons fait de mal et en tirer les leçons.

A titre personnel, quel regard portez-vous sur votre prestation ?
J’avais hâte de reprendre. Je me sentais prêt. J’y suis allé sans me poser de questions. Je pense que mes jambes étaient là, physiquement j’ai tenu le coup. Et j’ai retrouvé rapidement mes sensations. Je manquais peut-être d’automatismes.

Regrettez-vous de ne pas avoir plus pesé dans ce match ?
Quand on perd, on est toujours plein de regrets. C’est dur de perdre mon premier match plein de la saison. Mais j’ai fait ce que j’ai pu, avec mes moyens.

Ce score est-il mérité ?
Je ne sais pas, mais toujours est-il que je ne nous ai jamais sentis en danger. Nous avons eu quelques occasions, nous aurions dû les mettre au fond. Mais Monaco a très bien défendu. Il fallait se montrer patient et trouver la brèche. On n’a pas su. On ne peut s’en prendre qu’à nous-mêmes.

Y a-t-il eu relâchement du PSG en fin de rencontre ?
Je ne crois pas. Peut-être avons-nous manqué de vigilance. La fatigue commençait à se faire sentir. Mais je pense que le match aurait pu également basculer en notre faveur. Nous n’avons pas mal joué. Ils nous ont pris en contre et ils ont marqué sur leur unique occasion en deuxième période. Le second but, c’est plus un exploit individuel, on ne pouvait pas faire grand-chose.

Cette défaite tombe mal, avec la réception de Lyon dimanche prochain…
Ce ne sera pas un match facile surtout que nous serons privés de Stéphane (Sessegnon). Mais c’est aussi le genre de rendez-vous qui motive. C’est l’idéal pour se relancer. Et puis, cette défaite nous évite de nous voir trop beaux. C’est dans les défaites qu’on se forge une âme. C’est dans ces moments-là que nous saurons si nous sommes forts ou non.

Source : Le Parisien

Hoarau

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 12 visiteurs en ligne - Remonter