Chargement...

[Plan du site] Vous êtes ici : Accueil» Actualité» Club» Sessegnon veut une Coupe» Lecture d'une news



Sessegnon veut une Coupe

Rédigé Le 13 septembre 2009, 12h14 par Loic

Ce soir à Monaco, il disputera son 100e match en Ligue 1. L'occasion pour Stéphane Sessegnon, le milieu de terrain béninois du PSG, de se confier au Parisien.

Deux rendez-vous importants vous attendent, Monaco ce soir, Lyon la semaine prochaine. Etes-vous impatient de vous mesurer à de grosses équipes de L 1 ?
Pour l’instant, on ne pense pas à Lyon. Monaco ne sera pas un match facile. Ils ont recruté deux nouveaux joueurs et, même s’ils sont un peu en difficulté, ils vont essayer de rebondir contre Paris. Nous allons tout faire pour ne pas perdre.

Après ce bon début de saison, les ambitions du PSG ont-elles été changé ?
Le coach insiste pour qu’on ne s’enflamme pas. Et il a raison. Nous n’avons disputé que quatre matchs. Le plus dur commence. On est attendus au tournant. Nous sommes capables de réaliser de grosses performances, l’ambiance est super, mais il n’y a pas de magie. Quand les victoires sont là, les sourires aussi. On garde les pieds sur terre, on veut juste faire mieux que l’année dernière.

Paris a-t-il encore une marge de progression ?
Oui. On n’est pas au top, il y a beaucoup trop de déchets dans notre jeu. Même si on a gagné 3-0 contre Lille, on a souffert. Offensivement, on a les armes pour faire la différence, mais il faut qu’on s’améliore défensivement.

Antoine Kombouaré vous a-t-il demandé d’être plus collectif ?
On en a discuté en effet. Je suis quelqu’un qui aime garder le ballon, mais si j’arrive à être plus collectif, à simplifier mon jeu, cela m’évitera d’être dans le rouge trop rapidement. J’aurais aussi plus de lucidité dans le dernier geste et à la finition.

Jouer à gauche vous dérange-t-il ?
Ce n’est pas évident, car je ne sais pas centrer du pied gauche. A moi de trouver les solutions pour prendre du plaisir à ce poste. Le coach sait que j’aime évoluer derrière les deux attaquants, mais c’est lui qui décide… Le plus important, c’est d’aider l’équipe. Pour l’instant, ce système nous fait gagner, il n’y a aucune raison d’en changer.

A droite, Giuly a déjà marqué deux buts, vous aucun…
Je ne suis pas un buteur, alors ça ne m’embête pas plus que ça. Ce qui me prend la tête en revanche, c’est quand je ne fais pas marquer mes amis. Je pense que je préfère être passeur que buteur.

On vous a senti un peu énervé lors de certains matchs. Pourquoi ?
Quand que je veux bien faire et que ça ne marche pas, ça m’énerve… Il faut que j’apprenne à être plus zen. La bonne nouvelle, c’est que je n’ai pas encore pris de cartons. Je vais essayer de limiter les dégâts cette année. Quand l’équipe fonctionne bien, il n’y a pas lieu de s’énerver.

Vous sentez-vous plus fort ?
L’équipe est plus forte. Ma performance ne compte pas. Quand les résultats sont bons, tu te sens bon.

On vous annonçait partant cet été et vous avez prolongé votre contrat. Pourquoi ?
Je n’ai pas atteint les objectifs que je me suis fixés en signant à Paris. Je reste sur ma faim. Je ne voudrais pas partir avant d’avoir gagné un titre.

Un titre de champion ?
Déjà une coupe. Et qu’on finisse à une meilleure place en championnat que la saison dernière.

Vous êtes moins médiatisé en ce début de saison, cela vous dérange-t-il ?
Pas du tout ! Quand on se focalise moins sur moi, ça me permet de travailler plus tranquillement. Sincèrement, je ne me la joue pas perso. Je n’ai pas besoin d’être médiatisé.

Source : Le Parisien

Sessegnon

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 23 visiteurs en ligne - Remonter