Chargement...

[Plan du site] Vous êtes ici : Accueil» Actualité» Club» Erding : "Hâte d’y être"» Lecture d'une news



Erding : "Hâte d’y être"

Rédigé Le 15 aout 2009, 15h29 par Loic

A quelques heures du premier match de la saison au Parc des Princes, Mevlut Erding, le nouvel attaquant du Paris SG, s'est confié au quotidien Le Parisien. L'attaquant turc, qui n'a pas marqué la semaine dernière à Montpellier, a hâte de disputer son premier match au Parc sous ses nouvelles couleurs.

Comment jugez-vous votre match à Montpellier ?
Moyen… Si j’avais marqué sur mon occasion (NDLR : un face-à-face perdu avec le gardien à la 35 e minute), l’objectif aurait été atteint. Cette semaine, le coach m’a parlé. Il m’a dit qu’il comptait sur moi et que, même si je ne marquais pas, travailler pour l’équipe était le plus important.

Il y a une autre occasion, juste avant la pause, oú votre pied frôle le ballon sur un centre de Giuly…
Là, c’est différent. On en a parlé avec Ludovic. Son centre était trop fort.

On n’a pas encore retrouvé le Erding tranchant de ces deux dernières saisons. Pourquoi ?
J’ai eu une préparation différente à cause de mes problèmes aux adducteurs. J’ai joué moins de matchs amicaux. A Montpellier, je n’étais pas à 100 %, je manquais d’endurance. Mais cette semaine, je me suis mieux senti et je pense que je serai bien contre Le Mans.

Guillaume Hoarau avait, lui aussi, connu des débuts difficiles l’an dernier…
(Il coupe avec fermeté.) Moi, je ne connais pas de période difficile. J’ai joué un match et je n’ai pas marqué, c’est tout. Je me sens bien, je n’ai aucun doute.

N’existe-t-il pas une pression particulière liée au montant de votre transfert ?
Non, mais la pression existe. A Paris, elle sera toujours là. Je sais oú j’ai mis les pieds.

Vous sentez-vous bien intégré dans le groupe ?
Aussi bien qu’à Sochaux. Je pensais que ce serait différent mais, dans le vestiaire, il y a une bonne ambiance entre jeunes et anciens. En plus, je suis assis entre Giuly et Sessegnon, les passeurs quoi ! C’est Ludo qui m’a proposé cette place. Il m’a un peu pris sous son aile. Maké, lui, me fait partager ses vingt ans de carrière. Il me dit d’utiliser les coudes, de bien protéger le ballon.

Comment abordez-vous ce premier match au Parc ?
Depuis qu’on s’y est entraînés mercredi, j’ai hâte d’y être. J’espère que le public me mettra en confiance. Après, les supporteurs peuvent être sûrs que je vais me battre.

Quel serait le scénario idéal ?
Gagner, même si je ne marque pas. Si je marque, ce sera parfait, car ce sera le déclic pour moi.

Etes-vous touché de voir quelques drapeaux turcs au camp des Loges ?
Il y a une grande communauté à Paris et je crois qu’il y aura pas mal de Turcs au Parc. Cela va me motiver encore plus.

La semaine dernière, il paraît que vous avez été arrêté par la police. Pouvez-vous nous en dire plus ?
(Il sourit.) Je quittais le camp des Loges pour rentrer chez moi et des agents m’ont arrêté et m’ont demandé mes papiers. L’un d’eux m’a dit : « Je vous arrête parce que vous êtes turc ! » Je lui ai dit : « Et alors ? » Il m’a répondu : « Moi aussi ! Je suis supporteur du PSG. » Il était fier. On a bien rigolé !

Source : Le Parisien

Erding

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 12 visiteurs en ligne - Remonter