Chargement...

[Plan du site] Vous êtes ici : Accueil» Actualité» Club» Giuly : «Pas là pour rigoler !»» Lecture d'une news



Giuly : «Pas là pour rigoler !»

Rédigé Le 09 juillet 2009, 21h09 par Loic

Ludovic Giuly s'est longuement confié au site officiel du club. Actuellement en stage à Port-Crouesty, le numéro 7 du PSG parle des nouveaux joueurs ainsi que des ambitions parisiennes pour cette saison.

Ludovic, qu’est-ce qui a changé par rapport à l’an dernier ?
Il n’y a pas trop de changements à part les trois joueurs qui sont arrivés. L’ambiance est bonne et on essaye de les intégrer le mieux possible. Pour l’instant, tout va bien, tout le monde est content de se retrouver.

Connaissais-tu Antoine Kombouaré avant son arrivée ?
Non, pas du tout. On apprends à se connaître ici, durant le stage, ainsi que le staff et les nouveaux joueurs. Le coach impose son rythme et ses formules. Tout se déroule dans la bonne humeur. Avec lui, il y a du dialogue et c’est ce que j’aime. C’est également un gagneur. Il veut que les choses soient bien faites. Il a des règles et des convictions, il faut s’y plier et les respecter. A partir de là, nous sommes libres sur le terrain de faire ce que l’on veut mais il faut respecter les choix et les consignes qu’il donne. C’est un entraîneur qui a du caractère.

As-tu déjà joué avec Grégory Coupet ?
Lorsque j’étais à Lyon, il arrivait de Saint-Étienne. Il me semble que nous avons joué six mois ensemble. Je suis content de le retrouver car c’est un bon mec et un grand gardien de but, donc forcément nous sommes contents de l'accueillir. On se connaît de Lyon et nous avons des amis en commun. Il faut l’intégrer le plus rapidement possible. »

Que peut-il vous apporter ?
Il a de l’expérience et il a remporté de nombreux titres avec Lyon. Il fait partie des anciens. Nous sommes quatre ou cinq joueurs qui dépassons la trentaine donc à nous d'encadrer les jeunes. Cependant, tout le monde peut parler et donner son avis. A nous de bien gérer cela sur le terrain mais sinon chacun s’investit comme il l’entend. Nous ne sommes pas des gendarmes.

Comme toi, il arrive souvent avec le sourire à l’entraînement…
Ecoutez, nous faisons le plus beau métier du monde ! Nous arrivons sur la fin donc on veut profiter de ces dernières années, on a envie d’être heureux sur le terrain. Nous savons que cela va bientôt se terminer donc on donne le maximum aux jeunes, au Club, tant au niveau de l’ambiance que de l’envie. J’ai le même discours depuis 15 ans et il restera le même jusqu’à la fin. Je suis heureux d’être sur un terrain et surtout d’être en bonne santé. C'est important de pouvoir profiter et de faire de bons résultats afin de donner l’envie aux plus jeunes de venir au stade.

Sais-tu à quel poste tu évolueras cette saison ?
Je pense que je retourne sur le côté droit. Cela dépendra de l’entraîneur et des premiers matches. On en saura un peu plus samedi, face à Pontivy. Guillaume (Hoarau) et Mev (Mevlut Erding) vont apprendre à se connaître. Nous verrons après ce premier match et c’est important pour la suite.

Comment les joueurs se sentiront pour le match face à Pontivy ce samedi ?
On sera certainement un peu fatigués quand même, cela fait partie de la préparation. On va essayer de donner le maximum même si on va être un peu dans le rouge. Il faudra surtout faire attention à ne pas se blesser.

Attends-tu la rencontre face à Pontivy avec impatience ?
J’attends surtout le match à Montpellier, pour la reprise de la Ligue 1. Samedi, on va retrouver le terrain, avec de nouveaux joueurs. Nous allons apprendre à nous connaître, voir comment nous allons jouer, quel système on va adopter. Nous avons cinq rencontres de préparation. Ce ne sont pas les matches les plus importants mais nous allons quand même bien les jouer pour apprendre à toujours gagner et être prêt le 8 août à Montpellier.

Quelle est votre ambition cette saison ?
De faire mieux que l’an dernier. On a un groupe qui s’est renforcé et qui peut jouer les quatre premières places. On le sait mais on doit le démontrer sur le terrain. On s’est fait avoir la saison précédente donc on ne va pas renouveler cette même déception. A nous de bien bosser et de décrocher l’une de ces quatre places. Les grosses écuries vont être en tête, comme l’année dernière. Il y aura du suspens, en espérant que cela nous réussisse cette année.

Est-ce que ce stage est un mélange de travail studieux et de vacances ?
Nous sommes là pour travailler, pas en vacances ! Venez avec nous à 6h40, à 10h et à 16h et vous verrez que nous ne sommes pas là pour rigoler !

Source : PSG.fr

Giuly

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 23 visiteurs en ligne - Remonter