Chargement...

[Plan du site] Vous êtes ici : Accueil» Actualité» Club» Il y a anguille sous Roche» Lecture d'une news



Il y a anguille sous Roche

Rédigé Le 25 juin 2009, 12h36 par Loic

Pour Paul Le Guen, non reconduit dans ses fonctions, le directeur sportif parisien est inféodé à ses supérieurs et joue un rôle néfaste dans la vie du club.

« Roche ? C’est un mystère… ». « Roche ? Il ne répond même pas aux messages ! ». « Roche ? Il est sans doute débordé, je n’arrive pas à le joindre ». Pour trois agents qui préfèrent garder l’anonymat puisqu’ils ne désespèrent pas de conclure une affaire avec le PSG ces prochaines semaines, l’ancien défenseur parisien des années Denisot n’est pas l’homme le plus abordable de la terre.

Alain Roche, effectivement, est un gars discret, qui n’aime pas beaucoup se montrer, et encore moins s’exprimer, surtout depuis qu’il est le responsable de la cellule de recrutement du club parisien. Joueur, il était déjà un peu craintif, souvent l’air aux aguets. Dirigeant, le tableau ne s’est pas amélioré, mais cette propension à l’effacement sied bien au rôle qu’il joue ici.

A Paris, lui qui a vu défiler la bagatelle de quatre présidents et cinq entraîneurs depuis son retour en 2003 après une expérience malheureuse aux Girondins, travaille dans l’ombre. Activement. En tout cas, il ne ménage pas sa peine, et sûrement dans l’intérêt du Paris-SG. Mais pas forcément en faveur de l’entraîneur, si l’on se réfère aux propos tenus dans L’Equipe par Paul Le Guen, avant la dernière journée, qui dépeignaient le directeur sportif sous un jour peu flatteur : « Il cherche constamment à faire allégeance à l’autorité, mais je ne mesurais pas à quel point son incompétence et sa médiocrité allaient me pénaliser ».

Un agent : « Le ressentiment de Le Guen est logique »

Ces deux-là ont eu vite fait de s’opposer. Le Breton n’a pas apprécié les fruits du travail de son ancien équipier des belles heures de l’époque Denisot. Les arrivées de Souza et Everton, il y a plus d’un an, puis celle de Kezman l’été dernier ne l’ont pas comblé de joie. Le Guen a compris qu’il ne pourrait pas compter sur son soutien. Et Roche n’a rien fait pour le contredire.

A-t-il pour autant manœuvré dans le but de placer Kombouaré à la place de son nouvel ennemi ? Dans le milieu des intermédiaires, on le raconte, toujours sous couvert d’anonymat, mis à part Christophe Hutteau, l’agent de Valbuena. « Le ressentiment de Le Guen est logique dans la mesure oú Roche s’est planté sur certains dossiers, notamment avec les Brésiliens. Là, il a été un peu léger, explique cet ancien journaliste qui entretient des rapports étroits avec le dirigeant parisien depuis l’époque bordelaise.

En revanche, j’ai l’impression que Paul n’a rien fait pour mettre Kezman dans les meilleures conditions. Je ne pense pas qu’Alain soit un tordu comme certains le laissent entendre. Au contraire, c’est un mec fidèle en amitié. Pas un comploteur ni un tueur. Maintenant, si vous voulez mon avis, je crois qu’on ne saura jamais le fin de mot de cette histoire. Il n’y a qu’eux qui savent ».

Source : Aujourd’hui Sport

Roche

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 25 visiteurs en ligne - Remonter