Chargement...

[Plan du site] Vous êtes ici : Accueil» Actualité» Notes» OL-PSG : Les notes» Lecture d'une news



OL-PSG : Les notes

Rédigé Le 25 avril 2009, 15h13 par Loic

Voici les notes des joueurs du PSG attribuées par le quotidien L'Equipe lors du match à Lyon.

Landreau (7) : Une semaine après une soirée très pénible à Kiev (0-3), gardien parisien s’est montré beaucoup plus rassurant. Très sollicité, il a repoussé une frappe flottante de Juninho (44e) et un coup franc du Brésilien (80e). Il s’est aussi montré décisif sur un tir de Clerc dans la surface (71e) et une sortie dans les pieds de Cris et Benzema (51e). Sauvé par son poteau sur une frappe de Benzema, il n’a réalisé qu’une petite fausse note : une sortie aérienne trop courte sur un corner (59e).
Cearà (5) : assez offensif au début avant de rester confiné plus bas, oú il souffrit parfois face à Mounier. Auteur d’une main pas nette dans la surface (44e) et d’une ouverture parfaite vers Hoarau (57e).
Camara (8) : il a laissé peu de marge à Benzema. Un impact constant dans les duels, de la maîtrise dans ses gestes. Une valeur très sûre.
Sakho (6) : une ou deux relances mal gérées, mais il a aussi contrôlé la situation. Tonique dans les anticipations et appliqué dans les relances.
Armand (4) : secoué par Pjanic sur certains duels, il n’a jamais existé offensivement.
Sessegnon (5) : s’il a mis le feu dans les petits espaces, ses initiatives sont restées inabouties, pour avoir tenté le dribble de trop ou lâché le ballon dans le mauvais tempo. Sa vilaine semelle sur Boumsong prouve qu’il reste trop sanguin (62e).
Makelele (5) : un match à la « Make », pas forcément monstrueux dans les duels, avec un déchet technique qui est allé crescendo, mais avec une lecture du jeu précieuse.
Clément (6) : du volume dans les duels et une énergie incessante pour couvrir les espaces.
Rothen (3) : face à Clerc, il a fait très peu de différences, voire aucune. Même ses centres rentrants ont manqué de poids. Un léger sursaut en fin de match.
Giuly (5) : il a pesé sur le début de match avant de se faire strapper la cuisse droite et de décliner sensiblement en seconde période.
Hoarau (3) : il a remporté quelques duels aériens face à Boumsong. Mais son jeu au sol a été d’une tristesse infinie. Ce qui a plombé sa soirée, c’est sa frappe capitale manquée face à Lloris (57e), dont le poids véritable ne pourra se mesurer qu’en fin de saison.

Source : L'Equipe

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 23 visiteurs en ligne - Remonter