Chargement...

[Plan du site] Vous êtes ici : Accueil» Actualité» UEFA» Kiev-PSG : Les notes» Lecture d'une news



Kiev-PSG : Les notes

Rédigé Le 17 avril 2009, 12h59 par Loic

Le quotidien L'Equipe a attribué des notes aux joueurs du Paris SG lors du match à Kiev.

Landreau (2) : Décisif au tour précédent, sortant notamment deux ballons chauds à Braga (1-0), il a précipité hier soir l’élimination du Paris-SG, commettant deux énormes erreurs. Des bourdes incroyables qui feront le tour du monde des zappings. Sur la première (15e), il rata son dégagement aux poings, donnant un effet rétro au ballon qui vint terminer sa vie au fond de son but. Sur la seconde, alors que ses partenaires travaillaient pour réduire le score, il a relâché un coup franc puissant (3-0). Un véritable cauchemar pour Landreau qui était si bon depuis le début de saison.
Cearà (3) : il a complètement raté son début de rencontre. Mal chaussé et constamment sur les talons, il effectua de nombreuses glissades dont la première entraîna le premier but du Dynamo Kiev. Plus agressif par la suite mais il était trop tard.
Camara 4) : une première période délicate. Battu dans les duels, perdu dans la relance, il a vécu un enfer, en danger à chaque fois qu’il se retrouva en possession du ballon. Meilleur défenseur en seconde période.
Traoré (non noté) : trop loin et passif sur l’ouverture du score, il sortit peu de temps après, touché aux adducteurs. Il fut remplacé par Bourillon (note : 5) qui n’avait plus joué au foot depuis le 7 février. Cela ne s’est pas trop vu. Dans des conditions difficiles, il a défendu sobrement.
Armand (4) : de retour après son entorse du genou, il a souffert. En proie à des difficultés de placement, il manqua aussi de justesse technique. L’entrée de Rothen le rassura un peu.
Makelele (3) : la semaine dernière, il avait fait comprendre à Le Guen qu’il ne pouvait encaisser deux gros matches en sept jours. Dimanche, Paris reçoit le Havre. Le capitaine a donc débuté hier et fêté sa troisième titularisation UEFA et peut-être sa dernière. Il s’en souviendra. Dépassé.
Chantôme (5) : il n’a jamais baissé la tête, jamais renoncé à attaquer, à provoquer. Il ne fut pas décisif mais eut le mérite de tenter, de vouloir éviter le ridicule à son club formateur.
Clément (4) : le meilleur parisien ou le moins pire. Il a soutenu la comparaison dans la bataille du milieu. Il fut en revanche imprécis quand il fut question de jouer vers l’avant. Un défaut qui encouragea l’entraîneur à le laisser aux vestiaires et à lancer Rothen (note : 4) qui apporta une petite touche technique au jeu parisien sans suffisamment peser pour autant.
Sessegnon (2) : pour rejoindre un grand club, il devra éviter de reproduire ce genre de performance. C’est simple, il a tout manqué. Il a essayé de faire la différence à lui tout seul. Il s’est trompé dans chacune de ses transmissions. Et comme à l’aller, il rata une occasion (60e), une balle de 2-1.
Hoarau (3) : du mouvement, des déviations et quelques reprises de la tête. Mais bien surveillé par Yussuf, il manqua d’espace pour exister.
Luyindula (3) : placé à gauche, ce qui n’est pas son poste, il a été emprunté, ratant des choses simples. À 2-0, on pensait le voir autoriser à rejoindre l’axe. Ce ne fut pas le cas. Meilleur après la pause, il est parvenu à se mettre dans le sens du jeu.

Source : L'Equipe

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 12 visiteurs en ligne - Remonter