Chargement...

[Plan du site] Vous êtes ici : Accueil» Actualité» Club» Boindrieux : "Paris a un potentiel énorme"» Lecture d'une news



Boindrieux : "Paris a un potentiel énorme"

Rédigé Le 04 fevrier 2009, 10h02 par Pascal

Boindrieux : Le nouveau directeur général du PSG, Philippe Boindrieux, est en charge depuis hier de la direction exécutive du club. Il explique qu'il aura désormais "une relation directe avec Sébastien Bazin", intronisé président en remplacement de Charles Villeneuve. Pour lui, ce PSG a un "potentiel énorme".

Philippe Boindrieux, quelles seront vos nouvelles attributions ?
Je ne suis pas sûr qu'il y aura de grosses différences avec les anciennes, très honnêtement. Cela ne va pas fondamentalement changer mais j'aurai une relation directe avec Sébastien Bazin sur un certain nombre de sujets. Il y aura peut-être des discussions sur des contrats de joueurs mais je l'avais déjà fait l'année dernière. J'étais parti à Rome avec Charles Villeneuve pour négocier la venue de Ludovic Giuly. J'avais pas mal bossé sur l'arrivée de Sessegnon. Comme on n'est pas en période de mercato, on va pouvoir se concentrer sur le reste: l'organisation des matches, les finances, le commerce. Les supporteurs, je les vois assez souvent aussi. On va se concentrer sur le sportif. On est dans quatre compétitions et on a un peu de temps pour discuter avec les joueurs à propos des prolongations de contrat. On a facilement deux mois.

La fonction de président peut-elle vous intéresser ?
Autant sur la direction générale déléguée, je peux apporter beaucoup à ce club, autant sur la présidence, ce n'est pas forcément quelque chose que je recherche.

Pourquoi ?
Il me manque sans doute une certaine connaissance du milieu du football. C'est important d'avoir une idée sur les joueurs, les compétences. Ce n'est pas le cas aujourd'hui. Et les clubs de foot, c'est une trop forte médiatisation. Il faut quelqu'un qui a l'habitude de gérer cela.

Etes-vous heureux à ce poste ?
Je suis heureux dans ce club, surtout cette année. On a vécu deux années qui ont été extrêmement compliquées à plein de niveaux. Quinze jours après mon arrivée, il y a eu un mort Porte de Saint-Cloud, les résultats sportifs ont été très compliqués. Il y a une chose que l'on comprend très vite, c'est que c'est très important dans la vie des gens. Ce qui est bien quand on gagne aujourd'hui, c'est que les 2,5 millions de personnes qui soutiennent le Paris Saint-Germain en région parisienne sont heureux pour la semaine. Et quand vous voyez des gens en larmes dans les tribunes après une défaite, c'est quelque chose qui marque. Ce club a un potentiel énorme. Je reçois tous les jours des propositions de partenaires qui veulent faire quelque chose avec le PSG.

Quelles sont vos relations avec les supporteurs ?
J'ai lu que ma relation n'était pas bonne. Je n'avais pas ce sentiment-là. On n'a pas toujours été d'accord sur tout mais on est arrivé à un mode de fonctionnement oú on se respecte, on se parle, oú on se dit la vérité. La relation n'est pas si mauvaise que cela mais il faut leur demander.

Allez-vous voir les joueurs ?
Je n'irai pas voir les joueurs. Je les vois régulièrement mais je ne vais pas tout d'un coup jouer un rôle qui n'est pas le mien. C'est justement pour cela que je dis que le rôle de président n'est pas pour moi.

Allez-vous intervenir dans le choix de l'entraîneur ?
Non plus, ce n'est pas le sujet. Demandez à Paul (Le Guen, ndlr), il veut avoir du temps. Aujourd'hui, la logique c'est de se dire que l'on vit quelque chose de formidable sur le plan sportif et on va tout faire pour que cela se passe bien. On se voit souvent avec Paul et à un moment, on aura des discussions. Mais on n'en est pas là aujourd'hui.

Source AFP/Eurosport

Boindrieux
Bazin

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 16 visiteurs en ligne - Remonter