Chargement...

[Plan du site] Vous êtes ici : Accueil» Actualité» Club» Sessegnon parle de lui» Lecture d'une news



Sessegnon parle de lui

Rédigé Le 21 decembre 2008, 8h11 par Pascal

Sessegnon n'aime pas beaucoup parlr de lui mais a pourtant forcé sa nature dans Le Parisien juste avant la réception de Valenciennes.

Comment jugez-vous votre 1ère partie de saison?
C'est satisfaisant à l'image de ce qu'a réalisé l'équipe entière. Ce qui est intéresant c'est ce que je suis stabilisé. Cela fait plusieurs matchs que je joue côté droit et cela me convient.

Quelles habitudes avez-vous prises avec vos partenaires?
Il a fallu se parler afin que chacun comprenne ce dont les autres avaient besoin. Par exemple, je sais désormais oú Hoarau et Guily ont la nécessité de recevoir le ballon. Ceara, lui sait que défensivement, je n'apporte pas grand chose. Alors, il compense pour deux. Cela donne beaucoup de mobilité sur le terrain.

Avez-vous des amis dans l'équipe?
Oui, il y a Hoarau et Edel. Nous sortons chez les uns et chez les autres. On se fait un bon repas et on discute. Mais pas que de football. Chez Hoarau il y a une batterie et des guitares. Alors Guillaume joue de la musique, je chante et Edel danse (rire).

Il y a quelques semaines, vous disiez être à la recherche d'un match de référence. L'avez-vous trouvé ?
Pas encore mais je regarde surtout mes défaults dans le jeu. J'en ai encore. Par exemple je n'arrive pas à être constant pendant tout un match. J'ai encore des absences. C'est peut-etre un problème de mental. Parfois quand je rate quelque chose, je me pose trop de question au lieu de me reconcentrer.

Mais à l'image de votre réussite à Auxerre, vous tentez de plus en plus votre chance devant le but...
Oui, je prends plus de risques parce que l'équipe est bien classée. Je me dis que si je ratecela n'aura pas trop de conséquence sur le résultat. Personne ne m'en voudra si je manque une occasion. Et en plus c'est un vrai plaisir d'éliminer un adversaire sur ma vivasité et ma tonicité muscculaire. Mais je répique souvent dans l'axe car je ne sais pas débordé sur un côté. Il est vrai que je ne suis vraiment pas très bon dans les centres...

Désormais, le PSG peut-il viser le titre ?
C'est dur à dire mais il y a une culture de la gagne qui s'est installée. Le groupe a le potentiel pour accrocher les premières placesEntre nous on s'est fixé des objectifs. Ici on est obligé d'avoir des ambitions. Mais il ne faut penser qu'à battre Valenciennes.

Votre retrait du permis de conduire après un controle d'alcoolémie positif a-t-il servi de déclic à vos bonnes performances actuelles ?
Non je n'ai rien voulu prouver. Je continue mon chemin. Personne ne s'est moqué de moi au club car cette histoire ne ma pas fait rire. Je sais que je n'aurai pas du avoir une telle conduite alors que je suis footballeur professionnel. Je n'ai pas donné de bons exemple et aujourd'hui je rentre chez moi en taxi. Govou à Lyon a vécu la même chose que moi. Boire deux ou trois verres le soir, ça arrive à beaucoup de gens même si ce n'est pas une excuse. Ce n'est pas la faute du siècle mais une bétise. Ma famille m'a soutenu dans cette affaire. C'est le plus important.

Sessegnon

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 12 visiteurs en ligne - Remonter