Chargement...

[Plan du site] Vous êtes ici : Accueil» Actualité» Club» Hoarau : «J’aurais voulu tuer le match»» Lecture d'une news



Hoarau : «J’aurais voulu tuer le match»

Rédigé Le 14 decembre 2008, 12h06 par Loic

Hoarau : «J’aurais voulu tuer le match» Le meilleur buteur de la L1 Guillaume Hoarau n'a pas marqué hier soir à Auxerre. Le Réunionnais aurait voulu tuer le match en inscrivant un troisième but. Il revient sur la victoire du PSG et sur la performance de Sessegnon, auteur d'un doublé hier soir.

Vous avez manqué d’efficacité ce soir. Etes-vous frustré ?
J’ai eu trois belles occasions (NDLR : dont un face-à-face avec Riou). J’aurais voulu tuer le match et soulager mes partenaires grâce à un troisième but. Mais au final, on prend trois points et c’est bien là l’essentiel.

Ce nouveau statut de meilleur buteur vous a-t-il pesé cette semaine ?
Pour moi, rien n’a changé. Honnêtement, il reste six mois avant la fin du championnat, donc c’est loin d’être la chose la plus importante. Cette semaine à l’entraînement, mes partenaires étaient contents pour moi mais pas plus. L’état d’esprit qui nous guide consiste à ne pas s’enflammer.

Sessegnon a inscrit deux buts ce soir. Estimez-vous que son influence sur le jeu parisien est de plus en plus importante ?
D’abord, je suis très content pour lui. Ces derniers temps, il parlait souvent de sa régularité et là, on voit qu’elle est en train de s’affirmer. En deux matchs, il a fait quatre gestes capitaux : deux passes décisives la semaine dernière et deux buts ce soir (NDLR : hier). C’est une grosse récompense pour lui. De toute façon, il est capable de tout sur le terrain.

Au fil des matchs et des victoires, Paris se découvre-t-il de nouvelles ambitions ?
L’ambition a toujours été là mais quand chaque joueur prend confiance en lui, ça fait des dégâts. C’est ce qui se passe en ce moment. On se solidifie de match en match et, comme on l’a vu ce soir, les erreurs du passé nous servent de leçon. Ça prouve qu’on a le potentiel pour figurer parmi les meilleurs.

Depuis le début de la saison, vous avez peu joué en Coupe d’Europe, compétition que vous découvrez. On imagine que le match face à Twente jeudi vous tente énormément ?
Bien sûr, mais toute l’équipe a envie de jouer ce match. Comme le dit le coach, on a deux finales à jouer jeudi et dimanche (NDLR : face à Valenciennes). C’est lui (NDLR : Paul Le Guen) qui prendra les décisions et nous les joueurs, on laisse les états d’âme au vestiaire.

Source : Le Parisien

Hoarau

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 7 visiteurs en ligne - Remonter