Chargement...

[Plan du site] Vous êtes ici : Accueil» Actualité» UEFA» PSG-Nicosie : Les notes» Lecture d'une news



PSG-Nicosie : Les notes

Rédigé Le 06 novembre 2014, 12h17 par Loic

Confronté à l'absence de Marco Verratti, touché à un adducteur, Laurent Blanc a préféré titulariser, dans un 4-3-3 habituel, Javier Pastore au milieu de terrain plutôt que Yohan Cabaye, décevant contre Lorient. Lucas et Lavezzi étaient alignés avec un Cavani qui retrouve progressivement ses marques en attaque. Pastore a eu beaucoup de liberté pour œuvrer sur toute la largeur du terrain. Paris a marqué très rapidement et a géré son avance. Mais, par maladresse, il n'a pas pu inscrire d'autres buts.

Sirigu (7) : Un sans-faute. Rassurant dans ses sorties aériennes, le gardien italien s'interpose avec brio sur la meilleure occasion chypriote, une tête à bout portant de Vinicius consécutive à un corner. Pour le reste, il a passé une soirée plutôt tranquille.
Van der Wiel (6) : Le Néerlandais avait des fourmis dans les jambes. Très disponible en attaque, il a délivré sa quatrième passe décisive depuis le début de la saison. Son entente avec Javier Pastore est intéressante. Il n'a, par ailleurs, pas rencontré de problèmes défensifs.
Thiago Silva 6) : Une seule erreur, mais qui a occasionné une situation chaude dans la surface parisienne. Pour le reste, le capitaine du PSG dégage toujours autant de sérénité et, surtout, sa blessure ressemble à un mauvais souvenir. Le Monstre est quasiment remis.
David Luiz (6) : Comme à l'aller, l'ancien défenseur de Chelsea a privilégié l'aspect défensif, oú il n'a jamais été pris en défaut. Un bon match avec des interventions tranchantes et une seule montée offensive, qui a occasionné une situation intéressante.
Maxwell (5) : Il ne s'agit sûrement pas de sa prestation la plus aboutie. Il a manqué de justesse technique et a fait preuve d'une discrétion dont il n'est pas coutumier. Son match ne mérite pas davantage de commentaires.
Pastore (6) : Par des séquences magnifiques, le milieu de terrain argentin a éclairé le jeu parisien notamment sur les remontées de balle rapides. Mais il a évolué sur courant alternatif, disparaissant notamment quand Paris n'avait plus le ballon.
Thiago Motta (6) : Le maestro de l'entrejeu parisien a comme souvent géré ses efforts. Mais sa science du placement et son sens de la passe propice à casser les lignes lui ont permis de délivrer une copie des plus enviables. Il reste indispensable.
Matuidi (7) : A force d'enchaîner les matchs, l'international tricolore a retrouvé son abattage ainsi que sa force de percussion. Le milieu de terrain n'a pas tout bien fait, mais quand on touche et récupère autant de ballons, il est normal de connaître un peu de déchets.
Lucas (7) : Le Brésilien a été l'auteur de dribbles de toute beauté qui ont enflammé le Parc. Dommage qu'aucun de ces gestes n'ait été concrétisé par un but. Sa prestation est cependant rehaussée par un très bon niveau technique. Cabaye l'a remplacé (86e).
Cavani (6) : Son début de match détonant avec un but ultrarapide et un poteau sur un centre de Lucas laissaient présager le meilleur. Mais il a ensuite beaucoup gâché, preuve qu'il n'a pas chassé tous ses démons ni retrouvé tous ses repères. Dommage.
Lavezzi (5) : On est encore loin du grand Lavezzi. Pour sa deuxième titularisation après sa blessure, l'Argentin a beaucoup essayé mais a beaucoup raté, preuve que son potentiel physique est encore perfectible. Remplacé par Bahebeck (78e).

Source : Le Parisien

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 12 visiteurs en ligne - Remonter