Chargement...

[Plan du site] Vous êtes ici : Accueil» Actualité» Club» La formation du PSG reconnue» Lecture d'une news



La formation du PSG reconnue

Rédigé Le 01 novembre 2014, 11h39 par Loic

Cette étude bat en brèche les idées reçues. Le PSG est bien un club formateur, comme le démontre le classement publié avant-hier par l'Observatoire du football du CIES (Centre international d'étude du sport). Paris se place au 5e rang des clubs ayant formé le plus de joueurs en activité dans les cinq grands championnats européens (Espagne, Angleterre, Allemagne, Italie et France).

Aujourd'hui, 27 joueurs formés au camp des Loges sont disséminés à travers les cinq pays précédemment cités. Seuls le FC Barcelone, Manchester United, le Real Madrid et l'Olympique lyonnais font mieux. Une revanche pour les responsables (anciens ou actuels) de la formation parisienne qui voient leur travail (enfin) reconnu au plan continental. « Contrairement à ce que l'on peut penser, le PSG n'a jamais délaissé la formation, explique Alain Roche, chargé de restructurer ce secteur dès 2006. Ce n'est peut-être pas la même qualité qu'à Lyon, mais le but principal d'un club est de former des joueurs à devenir professionnels. Ensuite, tant mieux s'ils jouent pour le club. Si ce n'est pas le cas, ils seront formés pour évoluer ailleurs ».

Qui sont ces joueurs ?

Parmi ces 27 joueurs (c'est-à-dire qui ont joué au PSG au moins 3 saisons entre 15 et 21 ans), Sakho est la tête de gondole. Derrière lui, les plus connus sont Areola (Bastia), Coman (Juventus Turin), Bahebeck (PSG) - tous trois internationaux espoirs -, Chantôme et Rabiot (PSG), Dja Djé-Djé et Barada (OM), ou encore Mulumbu (West Bromwich Albion). Les autres sont des éléments qui n'ont jamais totalement confirmé, comme Ngoyi (Palerme), Sankharé (Guingamp), Ngog et Mavinga (Reims) ou des jeunes à l'instar de Conte (Reims), Landre (Lens), Ongenda (Bastia), Maignan et Kimpembe (PSG). Et n'oublions pas les plus aguerris comme Cana (Lazio Rome), Kantari (Lens), Bamba (Palerme), Baca (Guingamp) et Obbadi (Vérone).

Quantité ou qualité ?

C'est le revers de la médaille. Paris forme beaucoup mais peu de cracks. A ce titre, Sakho est le seul international français estampillé PSG ayant participé à la dernière Coupe du monde. Parmi les 27 joueurs sortis de la matrice parisienne, deux tiers sont aujourd'hui en Ligue 1, six en Serie A, trois en Premier League et aucun en Liga et Bundesliga. Ce qui relativise ce classement flatteur. De plus, seulement cinq d'entre eux (Chantôme, Rabiot, Bahebeck, Maignan et Kimpembe) figurent dans l'effectif professionnel du PSG contre 13 au Barça ou 15 à Lyon. Pour y remédier, les dirigeants parisiens veulent éviter dans l'avenir que des talents en herbe issus de la région parisienne, comme Thierry Henry à l'époque ou Paul Pogba il y a peu, intègrent d'autres centres de formation.

« On est dans une ville oú il y a énormément de concurrence des clubs français et étrangers pour la détection, souligne Alain Roche. En Catalogne, un recruteur du Real ne viendra jamais chercher un gamin sur les terres du Barça. A Paris, il y a donc beaucoup de contraintes, mais le budget de la formation a été augmenté (NDLR : il représente entre 8 et 9 M€). Mais il faudrait un lieu unique oú rassembler la préformation, la formation et les professionnels. Cela permettrait une plus grande efficacité ». C'est l'un des enjeux du futur centre d'entraînement dont la livraison est attendue en 2017 ou 2018.

Source : Le Parisien

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 24 visiteurs en ligne - Remonter