Chargement...

[Plan du site] Vous êtes ici : Accueil» Actualité» UEFA» Santander : Luccin, le retour» Lecture d'une news



Santander : Luccin, le retour

Rédigé Le 26 novembre 2008, 21h48 par Loic

Jeudi, en Coupe UEFA, le PSG accueillera le Racing Santander au Parc des Princes. Dans les rangs de l'équipe espagnole, un ancien parisien, Peter Luccin. Huit ans après son départ, il s'apprête a faire son retour dans la Capitale, dans l'équipe adverse cette fois. A la veille d'affronter son ancienne équipe d'il y a huit années, il s'est livré sur le site Foot365.

Peter Luccin, depuis quand avez-vous en tête ce rendez-vous du 27 novembre ?
Je ne vais pas dire que j'ai ça en tête depuis que nous avons su que nous tombions contre Paris, mais ça doit bien faire deux ou trois semaines que je pense à ce match. C'est mon retour en France quand même, si l'on excepte ce match de gala avec les amis de Zidane face à ceux de Ronaldo (à Marseille, il y a deux ans). Ça fait huit ans que je suis parti de France et y revenir face à un club oú j'ai passé une année et dans l'un des plus beaux stades de France, ça met encore un peu plus de piment.

Que retenez-vous de votre passage à Paris ?
Ça a été un passage éclair, alors que je pensais qu'avec l'équipe qui était en train de se monter et les joueurs qu'il y avait déjà que l'on allait nous laisser un peu plus de temps. Je ne parle pas de cinq ans, mais au moins d'un an et demi ou deux ans pour que les choses se fassent. Nous avions vraiment une équipe pour tout casser. Malheureusement, au bout de huit ou neuf mois, cette équipe est partie à la dérive dans la mesure oú beaucoup de joueurs sont partis. A partir de là, l'équipe était cassée et ça a été dur de reconstruire une équipe à Paris. Je l'ai regretté comme j'ai regretté de ne pas avoir passé plus de temps à Marseille. Mais ces regrets se sont vite dissipés et ça a été un mal pour un bien pour moi puisque je suis arrivé au Celta oú j'ai passé trois années magnifiques. Et ensuite, je suis allé à l'Atletico de Madrid, qui est l'un des plus grands clubs espagnols.

Quel est la différence entre le Peter Luccin d'il y a huit ans et celui qui défend aujourd'hui les couleurs de Santander ?
Je n'ai plus de tresses, je suis rasé (rires). Plus sérieusement, beaucoup de choses. Je compte entre huit et dix ans de carrière en plus, j'ai une femme, deux enfants, une vie de famille. Ce qui veut dire que je suis aussi un peu plus serein. Toujours un petit grain de folie ? Oui, toujours un peu cette agressivité sur le terrain, mais dans le bon sens du terme. A l'époque, j'entrais en guerre avec tous les joueurs que j'avais en face car je ne voulais pas qu'ils me passent au dessus. Ce caractère, je l'ai toujours, mais il n'est plus question de guerre. Aujourd'hui, je suis même le joueur qui cherche le plus à séparer tout le monde quand ça s'envenime. C'est dire si j'ai vachement changé.

Avez-vous suivi les dernières performances du PSG ?
Bien sûr ! Paris fait partie des cinq équipes que je suis, et j'ai vu une dizaine de leurs matchs. Donc je sais qu'ils sont vraiment bien. Contre Lyon, ils ont fait un gros match, pas aussi spectaculaire que celui face à Marseille, mais un gros match sur le plan défensif puisque Lyon ne s'est pratiquement pas montré dangereux. C'est vraiment fort ce qu'est en train de réussir Paris. Il y a quatre joueurs qui sont fondamentaux dans cette équipe : Claude (Makelele), Sessegnon, Hoarau, qui est en train de tout cartonner, et Ludovic (Giuly), qui est très fort devant. Ils ont apporté une sérénité à cette équipe. Il faut la laisser tranquille et j'espère qu'elle va continuer comme ça.

Source : Foot365

Luccin
Santander

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 9 visiteurs en ligne - Remonter