Chargement...

[Plan du site] Vous êtes ici : Accueil» Actualité» Notes» PSG-Barcelone : Les notes» Lecture d'une news



PSG-Barcelone : Les notes

Rédigé Le 01 octobre 2014, 13h53 par Loic

Après quelques expérimentations peu concluantes lors des deux matchs précédents, Laurent Blanc est revenu hier à un système tactique plus proche de son 4-3-3 traditionnel. A une nuance près toutefois. Javier Pastore alternait en effet avec la position de numéro 10, derrière les deux attaquants Cavani et Lucas, et le poste de troisième attaquant. Pour le reste, aucune surprise dans le onze de départ avec notamment le trio de milieux de terrain récupérateurs Thiago Motta, Verratti et Matuidi.

Sirigu (6) : Un match paradoxal pour l’Italien. Alors que son équipe était régulièrement mise sous pression et que les occasions de but se sont multipliées, il n’a eu qu’une seule intervention à effectuer, suppléé le reste du temps par ses coéquipiers ou son poteau (85e).
Van der Wiel (7) : Opposé à Neymar, le Néerlandais a régulièrement pris le dessus sur son adversaire direct. Sauf sur l’action de but du Brésilien (56e), oú il commet une erreur de marquage. Pour enjoliver le bilan, VDW a délivré un centre décisif merveilleux pour Matuidi. Averti (66e).
Marquinhos (8) : A 20 ans, il a déjà tout d’un grand. Avec son compère David Luiz, il a formé une charnière centrale résistante et appliquée. En fin de match (82e), il réalise un sauvetage exceptionnel sur une reprise de volée de Jordi Alba. Un match plein de promesses.
David Luiz (7,5) : Avec la fougue qui l’habite, il est capable de renverser des montagnes. Le premier but de sa carrière parisienne, en est l’illustration (10e). Une minute plus tard, il est un peu court sur l’égalisation de Messi. Pour le reste, il a été très bon dans les duels.
Maxwell (6,5) : Plus discret que Van der Wiel, il a sécurisé son flanc droit en anesthésiant Pedro. Son expérience s’est avérée précieuse dans la gestion de la fin de match. Mais il n’a jamais apporté le surnombre en phase offensive. Une manière sans doute de gérer ses efforts.
Verratti (8) : Le lutin italien a enfin marqué le premier but de sa carrière parisienne. Et quel but ! Une tête parfaitement ajustée au second poteau. Dans la jungle du milieu, là oú le mètre carré coûte cher, il a réussi avec maestria à conserver le ballon. Remplacé par Cabaye (71e).
Thiago Motta (8,5) : Face à l’une de ses anciennes équipes, le capitaine du PSG a signé une prestation très aboutie. Précieux dans le travail de récupération, il a fait la loi au milieu, gagnant un grand nombre de duels et ne perdant que très peu de ballons. Un match de patron.
Matuidi (8) : Souvent positionné dans la zone de Messi, il s’est souvent fait casser les reins sur les accélérations de l’Argentin. Il a ensuite repris l’ascendant sur le plan physique et a fini fort, inscrivant le but de la victoire au terme de l’une de ses innombrables courses.
Lucas (6,5) : Le Brésilien aurait mérité d’obtenir un penalty sur une faute de Mathieu (34e). Sinon, il n’a jamais réussi à prendre le meilleur sur ses gardes du corps. Plutôt décevant, il s’est en revanche illustré dans l’exercice des coups de pied arrêtés, toujours très bien exécutés.
Pastore (8,5) : Dans un rôle de meneur compliqué tant les espaces étaient réduits, Pastore a rencontré quelques difficultés pour peser sur le jeu de son équipe. Puis El Flaco s’est libéré. Il a réussi des raids en solitaire et a délivré beaucoup de bons ballons. Remplacé par Chantôme (86e).
Cavani (5) : Une nouvelle fois, l’Uruguayen a tenté de compenser par son abattage physique ce qu’il n’a pas réussi à faire face au but. Une frappe non cadrée du gauche pour commencer (13e) puis plusieurs occasions oú il n’a pas osé tenter sa chance ou a péché par maladresse.

Source : Le Parisien

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 29 visiteurs en ligne - Remonter