Chargement...

[Plan du site] Vous êtes ici : Accueil» Actualité» Notes» PSG-Lyon : Les notes» Lecture d'une news



PSG-Lyon : Les notes

Rédigé Le 23 novembre 2008, 12h11 par Loic

PSG-Lyon : Les notes Le quotidien L'Equipe a attribué des notes aux joueurs du PSG lors de la rencontre face à Lyon (1-0) au Parc des Princes.

Landreau (7) : mis à contribution dès la 3e minute sur une frappe deBenzema, il réalisa une première période parfaite, aussi bien dans les airs que sur terre. Vigilant, il le resta après la pause. Un sans-faute.
Cearà (7) : chargé de surveiller Benzema, il ne le vit pas beaucoup. Alors, il s’aventura dans le camp adverse. Il aime le faire et le fait généralement bien comme sur ce centre parfait qui trouva la tête de Giuly (26e).
Camara (7) : depuis trois matches, il va mieux. Et Paris ne perd plus. Ce n’est pas seulement une coïncidence. Finie la période de doute. Il a de plus trouvé en Traoré un parfait complément.
Traoré (7) : un vrai défenseur qui ne pense qu’à une chose, éloigner le ballon de son but. Peu importe la manière et le style. Solide, rugueux, il va être difficile à déloger.
Armand (7) : il enchaîne les matches et les grandes performances.
Sidney Govou et Juninho, qu’il a fait disjoncter, pourraient en témoigner. En revanche, Sylvain Armand n’a guère dépassé la ligne médiane. Il a osé parfois mais n’a jamais reçu le ballon espéré.
Sessegnon (8) : inconstant mais si brillant. Quand il a eu le ballon, il a été remarquable, incisif, inspiré, parfois génial sur ses dribbles courts. Le Parc a adoré et s’est levé. Dommage qu’il manque de fond pour répéter les efforts.
Makelele (6) : un superbe début de rencontre, tranchant et volontaire, avec un souci permanent de transmettre le ballon devant lui. Après vingt-cinq minutes de jeu, les choses se sont gâtées. Il a perdu deux ou trois ballons qui ont mis le PSG en difficulté.
Clément (7) : ses dix premières minutes ont laissé craindre le pire. Il n’a pas paniqué. Progressivement, il est revenu dans la partie. Hyperactif, il n’a pas perdu le ballon des yeux et les jambes des Lyonnais, qui n’ont jamais réussi à s’en défaire.
Rothen (6) : bien cerné par Gassama, il n’a pu utiliser correctement son pied gauche. Alors, il a compensé en défendant beaucoup. On l’a vu notamment traverser le terrain pour défendre et pour voler quelques ballons précieux.
Giuly (7) : Avant le coup d’envoi, Guillaume Hoarau a reçu le trophée du meilleur joueur d’octobre. Dans quelques jours, Ludovic Giuly recevra peut-être celui du mois de novembre. Depuis qu’il joue attaquant, il vole et fait craquer toutes les défenses. Hier soir, celui qui a été formé à Lyon a inscrit son troisième but en trois matches. Un but qui compte, inscrit de la tête. Ça n’a pas dû lui arriver souvent. En seconde période, il aurait pu bénéficier d’un penalty (63e). Touché à un genou, il a laissé sa place à Péguy Luyindula, comme au Havre la semaine passée.
Hoarau (6) : disponible aux quatre coins du terrain, décrochant souvent très bas, à la hauteur des récupérateurs, il fut à nouveau très utile pour son équipe, jouant simple, le plus souvent à une touche. Mais cette générosité l’a empêché à plusieurs reprises d’être présent dans la surface, à la conclusion de quelques actions.

Lyon
Notes

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 13 visiteurs en ligne - Remonter