Chargement...

[Plan du site] Vous êtes ici : Accueil» Actualité» UEFA» Ménès : "Paris ne le méritait pas"» Lecture d'une news



Ménès : "Paris ne le méritait pas"

Rédigé Le 09 avril 2014, 9h24 par Loic

Déception, désillusion, désappointement, déconvenue... Appelez ça comme vous voulez, Paris a craqué à Stamford Bridge et ne sera pas au rendez-vous des demi-finales. Et le pire, c'est que c'est tout à fait logique...

Flashback : il y a un an, Paris était éliminé en quart de finale de la Ligue des Champions en ayant tout pour être déçu. Les Parisiens avaient dominé le Barça au Camp Nou en livrant un match fantastique. Un an plus tard, Paris sort au même stade de la compétition, mais le sentiment est totalement différent. Soyons clairs : le PSG ne méritait pas de se qualifier pour les demi-finales.

Car le PSG a raté son match. Pour plusieurs raisons, au premier rang desquelles l'indigence de son secteur offensif. Entendons-nous bien : que Paris encaisse deux buts à Stamford Bridge, c'est arrivé à d'autres. Mais je pensais vraiment que le champion de France marquerait dans l'antre des Blues. Le problème, c'est qu'entre les raids de plus en plus solitaires de Lucas - qui a fini par s'éteindre au fil du match -, Lavezzi qui a bien bossé mais s'est montré inexistant offensivement et le fantôme de Cavani, c'était compliqué.

Le jour du match aller, l'Uruguayen pleurait sa misère dans L'Equipe, en mode "oh la la, je ne peux pas jouer dans l'axe à cause de Zlatan". Cette fois, Zlatan était blessé, c'était à lui de jouer. Alors il a défendu. C'est bien, mais du coup, le PSG n'avait pas de point fixation et le bloc-équipe de Chelsea a pu jouer dix mètres plus haut. Et je suis désolé : quand on met 64 M€ sur un attaquant, ce n'est pas pour qu'il marque un but du genou contre Reims, mais pour qu'il fasse la différence dans ce genre de match.

Ça n'a pas été le cas. Et le symbole, c'est ce carton jaune stupide. Quel besoin d'aller se placer à 50 centimètres devant David Luiz quand on est sous le coup d'une suspension ? C'est une énorme déception, car Cavani était censé apporter un plus à Paris. Franchement, on peut dire ce qu'on veut sur l'incapacité d'Ibra à être décisif dans les grands matchs, son absence hier soir a pesé beaucoup plus qu'on ne le pensait.

Ba, Mou et la cave

Comme je l'ai dit au Canal Champions Club, évidemment Chelsea ne s'est pas jeté à l'abordage. Mourinho savait que son équipe devait marquer un but par mi-temps. Le premier signé Schürrle n'est même pas arrivé lors d'un temps fort des Blues et on pouvait estimer au repos que l'avance des hommes de Mourinho était un peu heureuse.

Ç'a n'a pas été le cas sur la deuxième période. En deux minutes, Chelsea tapé deux fois la barre et le match avançant, le technicien portugais a décidé de jouer plus direct en faisant entrer Ba puis Torres. Demba Ba… Ceux qui aiment Mourinho parleront de flair, les autres d'ironie. Car Demba Ba est à la cave depuis le début de la saison. Mais le Mou l'a empêché de partir tant l'été que l'hiver dernier - alors qu'il avait des propositions - et c'est lui qui marque ce but de raccroc qui qualifie Chelsea.

C'est une déception car outre Cavani, je n'ai pas trouvé Thiago Silva éblouissant non plus, tout comme le milieu de terrain parisien, si brillant habituellement. C'est sûr que Paris n'a pas l'habitude de se faire rentrer dedans de la sorte. Mais encore une fois, si le PSG avait pu compter sur des attaquants au niveau de l'événement, le scénario aurait sans doute été différent. L'histoire s'arrête donc en quart de finale et c'est tout à fait logique. Les Parisiens ont raté leur match, ça ne pardonne pas face à une équipe qui vient de gagner deux Coupes d'Europe lors des deux dernières saisons.

Le Real a failli subir la même mésaventure. Pourtant, les Madrilènes ont obtenu un péno quasiment dès le début. Mais Weidenfeller a stoppé la tentative de Di Maria et derrière, Dortmund, même handicapé, a commencé à danser sa sarabande habituelle, avec deux buts inscrits par Reus. Il a fallu un Casillas en état de grâce pour que le Real s'en sorte indemne. Là aussi, sans Cristiano Ronaldo, ce n'est plus du tout la même équipe...

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 16 visiteurs en ligne - Remonter