Chargement...

[Plan du site] Vous êtes ici : Accueil» Actualité» UEFA» Les cinq pièges qu'il faut éviter» Lecture d'une news



Les cinq pièges qu'il faut éviter

Rédigé Le 08 avril 2014, 11h11 par Loic

Tous les voyants sont au vert pour le PSG, de son score (3-1) aux statistiques (78 % de chances de se qualifier). Pour passer, il faudra cependant respecter cinq principes majeurs.

Ne pas jouer contre-nature
Marquer à Stamford Bridge faciliterait la qualification de Paris. Pour cela, le plus simple est encore de jouer son jeu. Celui du PSG, c'est la possession. Le contre n'est qu'une arme parmi d'autres, pas l'arme fatale. Profiter des espaces et de la profondeur, avec Lavezzi, Cavani et Lucas - s'il est titulaire - oui, tout miser là-dessus, non. C'est lorsque Paris a repris le ballon en seconde période mercredi dernier qu'il a fait le plus mal à Chelsea. Reculer pourrait se révéler fatal.

Ne pas faire n'importe quoi d'emblée
Ça va pousser fort tout de suite ! Chelsea va mettre une intensité de folie dès les premières minutes, pour rendre son rêve possible et se donner encore plus de cœur à l'ouvrage. Il faut donc s'y attendre et encore plus s'y préparer. C'est le moment oú les cadres doivent se montrer, poser le pied sur le ballon et rassurer. Ce sera le rôle de Thiago Silva, Alex et Thiago Motta.

Rester sourd aux provocations
On l'a vu à l'aller, notamment avec David Luiz, les provocations arrivent vite avec l'équipe de José Mourinho. Thiago Motta et Verratti peuvent sortir du match quand celui-ci se muscle. Ce sera peut-être une des fameuses combines mises en place par l'entraîneur portugais. Il n'est jamais bon de finir un match à dix, celui-ci particulièrement.

Tous défendre comme Cavani
Ibra absent, Cavani va se recentrer, continuer à défendre inlassablement comme sa générosité le pousse à le faire. Mais il va manquer ses replis sur le côté droit, le côté de Hazard, que le PSG avait bien bloqué au Parc des Princes. Il faut que Pastore ou Lucas mais aussi l'équipe compense cette absence. Cavani, lui, défendra principalement dans la zone de David Luiz pour empêcher la relance des Blues.

Pas de suffisance
Il faut complètement faire abstraction du score. Si Paris a gagné le match aller mais aussi la bataille tactique et l'approche psychologique, le décor va changer ce soir. C'est un autre combat, une autre histoire, un nouveau scénario. Il ne faut pas se croire arrivé, un des travers de la mentalité sportive française. Le PSG doit faire comme s'il avait le dos au mur.

Source : Le Parisien

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 7 visiteurs en ligne - Remonter