Chargement...

[Plan du site] Vous êtes ici : Accueil» Actualité» UEFA» Blanc voulait imposer son jeu» Lecture d'une news



Blanc voulait imposer son jeu

Rédigé Le 03 avril 2014, 13h17 par Loic

Laurent Blanc, l'entraîneur du Paris Saint-Germain, livre son analyse après le succès glané contre Chelsea (3-1, quarts de finale aller de la Ligue des Champions). Le technicien parisien souligne notamment la prestation de Lavezzi et la première mi-temps manquée de Verratti.

Laurent Blanc, que vous inspire ce succès contre Chelsea ?
Le troisième but change les choses. Ce soir (mercredi soir), on ne peut pas dire si ça changera beaucoup, beaucoup les choses. Mais il vaut mieux avoir gagné 3-1 que 2-1. Je vais retenir qu’on a fait une excellente seconde mi-temps. Durant ces 45 minutes, on s’est procuré pas mal de situations dangereuses. On a marqué un deuxième sur coup de pied arrêté et un troisième but dans les arrêts de jeu. Défensivement, on n’a pas concédé trop de choses à Chelsea. En première mi-temps, ça a été bien pendant quinze minutes. On a été récompensé, on a ouvert le score. Ensuite, nous avons été bousculé par Chelsea qui a fort logiquement égalisé. En seconde mi-temps, on a retrouvé notre jeu. C’est important, on avait mis l’accent là-dessus à la mi-temps. On voulait imposer notre jeu à Chelsea et on l’a fait.

Comment voyez-vous le match retour ?
Le match à Stamford Bridge sera compliqué. Je le pensais vraiment et je le pense encore plus ce soir. Le match retour sera compliqué, difficile. On va le jouer avec beaucoup de motivation.

Quid de Zlatan Ibrahimovic qui est sorti sur blessure ?
C’est un problème musculaire, il va passer des examens (ndlr : dans la journée de vendredi). Il voulait continuer, mais ce n’était pas raisonnable. Il en aura certainement pour quelques temps. J’espère qu’il nous reviendra le plus vite possible, on a besoin de lui. Ça fait partie de ces matchs-là. Il a fallu composer avec certaines blessures, mais les joueurs qui sont entrés ont amené des choses. Il faut voir le côté positif du scénario du match.

« Chelsea sera redoutable au match retour »

Qu’avez-vous pensé de la prestation d’Ezequiel Lavezzi, auteur de l’ouverture du score ?
Il a été performant dans ce qu’il sait faire : la percussion. Il a retrouvé un physique qui lui permet de jouer de cette manière. Ça n’a pas toujours été le cas. Il nous apporte de la vitesse et de la profondeur. Je suis content pour lui. Il marque des buts et ça relève le niveau de sa partie. Un attaquant qui marque, ça relève sa note. Ce soir, il a été un artisan important de notre succès, mais ce n’est pas le seul. Tous les joueurs sont à féliciter.

Après ses déclarations d’avant match, Edinson Cavani a été moins en vue…
Il a un état d’esprit irréprochable. Il a exprimé certaines choses. Mais dans la préparation du match, je n’ai vu aucune différence avec d’habitude. Posez lui la question de savoir si ça a eu un impact sur son match.

Avez-vous douté à la mi-temps ?
On a cru jusqu’au bout qu’on pouvait les bousculer. On a fait vraiment ce qu’on est capable de faire, ce qu’on aime faire. Même contre une équipe de Chelsea qui n’est pas facile à manœuvrer. On a mis Chelsea en danger. C’est très bien.

Quel a été votre discours à la pause ?
On a eu une grande discussion. On s’est dit qu’on avait fait quinze minutes d’une belle facture. Mais que par la suite, on avait arrêté de jouer en mettant Chelsea dans de bonnes conditions. Il fallait jouer ce match. En deuxième mi-temps, on a recadré les milieux. La deuxième mi-temps est vraiment excellente. En voulant conserver le ballon, on a vu qu’on pouvait mettre en difficulté Chelsea, qui néanmoins sera redoutable au match retour.

« Verratti voulait être partout et nulle part à la fois »

Qu’est-ce qui vous a gêné chez les Blues ?
On a bien débuté le match et ensuite Chelsea a joué plus haut. On a fait quelques erreurs techniques. Marco (Verratti) voulait être partout et nulle part à la fois. Ça nous a désorganisé. Après la pause, nous avons été plus disciplinés dans ce secteur. Ce n’était pas préparé de redescendre après l’ouverture du score. A la mi-temps, j’ai senti l’équipe un peu abattue. Mais on n’a pas fait une mauvaise première période. On a concédé trop de choses à Chelsea, il fallait donc revenir avec un état d’esprit différent. C’est bien d’avoir rectifié le tir et surtout en jouant.

Le but de Javier Pastore vous fait beaucoup de bien…
Je suis content pour lui. Il a eu des difficultés. Il n’a pas beaucoup de temps de jeu, il a aussi été blessé. Dans mon idée, je n’avais pas prévu de le faire entrer. Mais les circonstances ont fait que ça s’est passé autrement. Quand je l’ai appelé pour entrer, il était surpris ! Il faut le mettre en confiance. Sur cette action, ce n’est que du talent. Je suis très content pour lui. Ce troisième but peut être décisif.

Chelsea a-t-il encore une chance ?
Chelsea sera obligé d’attaquer au match retour. Notre philosophie de jeu, c’est d’avoir le ballon. Ce sera un match excitant et dur. Mais on s’est donné la possibilité de pouvoir le jouer.

Source : Foot365

Blanc
Chelsea

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 22 visiteurs en ligne - Remonter