Chargement...


Aucun Français dans l’équipe : le PSG a-t-il le choix ?

Rédigé Le 03 decembre 2013, 11h53 par Loic

Le PSG est donc une nouvelle fois entré dans l’histoire du football français en alignant uniquement un onze étranger dimanche face à Lyon, comme le règlement l’y autorise.

Le 19 octobre, contre Bastia, ils étaient six Français au coup d’envoi. La vraie moyenne, cette saison, c’est un avec Blaise Matuidi. La saison passée, c’était trois (Jallet, Matuidi, Ménez) puis deux quand Lucas est arrivé au mercato d’hiver, reléguant Ménez sur le banc. Dimanche, le PSG est juste passé de un à zéro, ce qui limite l’ampleur réelle de ce débat, ouvert en 1999 quand Chelsea a joué un jour sans Anglais. La vraie question est ailleurs.

A l’heure oú le PSG piste Paul Pogba, combien de talents français pourraient éventuellement être titulaires indiscutables dans la capitale? Ribéry formerait avec Ibra et Cavani un trio exceptionnel, mais c’est tout. Varane intégrerait la rotation des défenseurs, Lloris, le n° 1 français, n’est pas sûr d’être meilleur que Sirigu, le n° 2 italien, Benzema n’a pas la dimension d’un Ibra ou d’un Cavani cette saison. Le PSG sans Français, c’est d’abord le problème du niveau du football français dans un club qui aspire à devenir l’un des tout meilleurs dans le monde.

Choquant

Jean-Michel Larqué (consultant Canal +, RMC)

« C’est un vrai problème pour l’équipe nationale. Dans les rangs du PSG, qui va finir champion avec 10 ou 12 points d’avance, il y a très peu de sélectionnables dans la liste des 23 pour le Mondial au Brésil. Je n’en vois qu’un incontournable, c’est Matuidi. C’est le même problème qu’ont connu et que connaissent encore les Anglais. L’équipe nationale n’est pas au niveau de celles des clubs parce qu’ils ne peuvent pas sélectionner Van Persie, Torres ou, avant, Drogba. Le souci, c’est qu’on va avoir un champion de France dans lequel le sélectionneur Didier Deschamps ne pourra pas puiser l’ossature des Bleus. Dans le passé, l’Espagne en a aussi payé les conséquences. Aujourd’hui, ils jouissent de la génération dorée du Barça ».

Pas choquant

Guy Roux (consultant Canal +, Europe 1)
« Ce n’est pas un événement considérable. 0 Français sur 11 ou 1 ou 2 sur 11, il n’y a pas vraiment de différence. Le PSG n’innove pas en Europe. C’est arrivé en Angleterre, à Chelsea ou Arsenal et seul le public était anglais. Au moins, dimanche au Parc, le public était français, l’entraîneur et le banc de touche (5 Français sur 7 remplaçants). Si on a pris conscience de la mondialisation qui existe dans tous les domaines de la vie courante, on le comprend mieux. Les étrangers en Ligue 1, c’est vieux comme le foot. Avant-guerre, il y avait des Tchèques au FC Sète. Pour l’équipe de France, ce n’est pas un problème car il y a plus d’internationalisables à l’étranger qu’en Ligue 1, donc, finalement, on s’y retrouve… ».

Source : Le Parisien

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 20 visiteurs en ligne - Remonter