Chargement...


Blanc : « Une philosophie basée sur le jeu »

Rédigé Le 23 novembre 2013, 13h19 par Loic

Avant la 14e journée de Ligue 1 et la rencontre face à Reims, samedi à 17h au Stade Auguste Delaune, l’entraîneur du Paris Saint-Germain s’est présenté devant les médias.

Coach, dans quel état de forme vos joueurs se trouvent-ils après la trêve internationale ?
Des joueurs sont revenus lundi, mardi, mercredi… Ils ont joué aux quatre coins du Monde, et sont donc fatigués physiquement et psychologiquement en raison de ces longs voyages. Après, il n’y a aucun problème particulier, ce qui est une bonne chose.

Pas de blessé avant d’affronter Reims donc ?
Tout le monde pratiquement sera à disposition de l’entraîneur. On peut donc s’attendre à des changements dans l’équipe qui débutera le match. Certains sont restés ici et se sont bien entraînés. On réfléchira à ce qui sera le meilleur pour l’équipe. Nous allons aligner la meilleure équipe possible à Reims.

Marco Verratti a donc totalement récupéré de sa blessure…
Marco va très bien. Il s’est très bien entraîné. Il avait subi une grosse béquille au-dessus du genou (face à Anderlecht) et le fait qu’il ne soit pas appelé en sélection lui a permis de soigner sa blessure. Il est à la disposition du groupe.

Edinson Cavani sera-t-il disponible ?
Le faire débuter le match me paraît compliqué. J’en discuterai avec lui pour avoir ses impressions. Le match face à Reims est important, mais il y en a d’autres ensuite qui le sont tout autant. On ne peut donc pas faire n’importe quoi.

Reims est réputé pour réaliser de belles prestations face aux grandes écuries (victoires 2-1 contre Lille, 1-0 à Lyon et 3-2 à Marseille en Ligue 1, 1-0 face à Monaco en Coupe de la Ligue notamment)…
Ils arrivent à décupler leur motivation au moment d’affronter ces équipes, et nous nous attendons donc à un match difficile. On ne l’a pas préparé de la meilleure des façons en raison de cette trêve internationale. Je crains cette équipe au même titre que les autres formations. Je redoute également les conditions climatiques, qui ne s’arrangent pas. Les pelouses vont se dégrader petit à petit, et nous avons une philosophie basée sur le jeu. Pour produire du jeu, il faut avant tout un bon terrain et, à cette période de l’année, cela devient de plus en plus compliqué.

Reims est également la dernière équipe à avoir battu le Paris Saint-Germain (1-0 au Stade Auguste Delaune la saison dernière), qui reste sur une série de 33 matches sans défaite toutes compétitions confondues…
Cela va offrir une motivation supplémentaire aux Rémois et, je l’espère, à mon équipe, pour ne pas revivre ce qu’elle a vécu la saison dernière.

Qu’avez-vous pensé de la prestation de l’Equipe de France face à l’Ukraine (3-0) ?
Les Français ont fait le match qu’on attendait d’eux. Ils sont qualifiés pour la Coupe du Monde, c’est bien. J’ai passé une bonne soirée. Si la Suède s’était qualifiée, j’aurais passé une très bonne soirée !

Justement, dans quel état d’esprit Zlatan Ibrahimovic se trouve-t-il après cette élimination (0-1 et 2-3 face au Portugal) ?
Il a connu une grande déception, mais je le trouve bien. Il doit être déçu, mais a toujours un très bon état d’esprit. Il doit positiver et faire en sorte d’atteindre ses objectifs en club, qui sont élevés. Si c’est le cas, cela atténuera certainement sa déception de ne pas disputer cette Coupe du Monde au Brésil.

Source : PSG.fr

Blanc

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 10 visiteurs en ligne - Remonter