Chargement...

[Plan du site] Vous êtes ici : Accueil» Actualité» Match» Pascal Garibian défend Turpin» Lecture d'une news



Pascal Garibian défend Turpin

Rédigé Le 08 octobre 2013, 0h14 par Loic

Invité d'Alexandre Delpérier dans l'Access365 sur Sport365 TV, Pascal Garibian, le nouveau directeur technique de l'arbitrage français, revient sur le choc de dimanche soir entre Marseille et le Paris Saint-Germain.

Pascal Garibian, que pensez-vous de la prestation de Clément Turpin, l’arbitre de Marseille-PSG (1-2, 9eme journée de Ligue 1) ?
Il y a beaucoup de choses qui font réagir. Déjà, il y a les désignations. Il y a peu, j’ai entendu que l’on remettait en cause la désignation de Tony Chapron sur PSG-Monaco (1-1, 6eme journée de Ligue 1). A l’issue du match, personne n’est revenu sur ce choix. C’est toujours facile de remettre en cause les désignations. Là, vous évoquiez les arbitres qui auraient pu faire ce match. Il y a notamment Tony Chapron, mais on ne remet pas deux fois de suite le même arbitre. Les choses doivent être vues avec un peu d’ensemble. Quant aux statistiques, on peut faire dire beaucoup de choses aux chiffres. Il faudrait les étudier avec précision. Clément Turpin est l’un de nos meilleurs arbitres…

… mais a-t-il été bon dimanche soir ?
Encore une fois, à partir du moment oú le résultat sportif du match n’est pas remis en cause par des décisions d’arbitrage… Je tiens à préciser que les décisions majeures, les penalties, sont incontestables. En direct, les commentateurs ont mis plusieurs ralentis pour finalement reconnaître que le deuxième penalty était là. On peut toujours revenir sur quelques décisions…

Lesquelles ?
C’est vrai que la décision d’avertir Cavani pour ne pas être sorti assez rapidement, c’est un manque de discernement, qui est peut-être dû à la fatigue. Ça a été un match difficile. Sur plusieurs situations, il a dû faire face à une adversité. C’est aux joueurs de comprendre que l’arbitre a besoin de sérénité. Ce match constitue une étape dans la carrière de Clément. Ça ne remet pas en cause ses performances, notamment à l’UEFA. Il est désigné en Ligue Europa début novembre. On peut toujours revenir sur des faits de jeu ponctuels.

Si vous deviez lui attribuer une note, quelle serait-elle ?
On ne va pas jouer à ce petit jeu. Je viens avec vous pour échanger et non pas pour accuser. On peut toujours ouvrir des débats. Les décisions majeures ont été prises et elles sont justifiées. La plupart des cartons jaunes sont justifiés. Il n’y en a qu’un seul… Ça aurait été mieux que Clément voie les choses autrement. Mais il faut mettre en perspective.

Que pensez-vous du carton rouge donné à Thiago Motta ?
Au moment de l’action, il a estimé qu’il avait annihilé une action de but en commettant une faute sur Mathieu Valbuena. On peut toujours ouvrir le débat. L’interprétation, c’est une autre chose. En fonction des plans (des caméras), on peut discuter.

Est-ce que vous lui avez parlé après le match ?
Oui, il reconnaît qu’il aurait dû voir les choses autrement sur le carton de Cavani. Ça a été un match éprouvant au regard des enjeux. Il a tenu le match. Il faut garder de la hauteur.

Source : Foot365

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 25 visiteurs en ligne - Remonter